« 28 JOURS », un documentaire pour dédramatiser les sujets sur les menstruations féminines.

« 28 jours » est un documentaire réalisé par trois jeunes femmes : Myriam Attia, Angèle Marrey, et Justine Courtrot, pour briser le tabou sur les menstruation des femmes. Il a été mis en ligne sur YouTube ce samedi 27 octobre 2018.

Parler de règles est un sujet qu’ont a du mal a aborder. Beaucoup le trouve dégoûtant et certaines personnes ont du mal à en parler. Dans une interview accordé à « RespectMag », la réalisatrice de « 28 jours » explique « parler de la féminité en général c’est compliqué alors parler des règles ça l’est encore plus. On est tous obligés d’en parler de façon détournée, car on ne peut pas ramener les gens directement dans notre culotte ». « Quand on vous dit, depuis l’enfance, de garder ce sujet pour vous, ce n’est pas évident de se mettre à en parler, surtout devant une caméra », affirme la réalisatrice Angèle Marrey.

Sans titre.3png

Les menstruations, un sujet dont les sociétés ne veulent ni parler ni entendre parler

C’est un sujet important et nous devons en parler. Angèle Marrey ajoute : « Je ne pense pas que le documentaire soit féministe. On parle d’un sujet catégorisé comme féministe mais pour moi ce n’est pas du féminisme. A mon sens les menstruations sont un savoir, on ne revendique rien, ont dit juste que ce sujet n’est pas assez traité ». Ne pas en parler peut-être dangereux pour les jeunes filles explique Angèle Marrey. « Plus on fait d’interviews plus on s’est rendu compte du nombre de filles souffrant des règles douloureuses ou de maladies ovariennes, ovaires polykystique, ou endométriose. Elles ne n’étaient pas prises en charge. Parfois elles ne savaient même pas qu’elles étaient malades et refusaient d’aller voir un gynéco, par peur de la maladie ou par peur du gynéco », explique, toujours, la réalisatrice. Aborder ce sujet est une bonne chose pour les jeunes filles « parler de menstruations, c’est aussi permettre à chaque filles de 12-13 ans de mieux vivre sa nouvelle identité, de la revendiquer et de ne pas immédiatement se voir socialement dominée », affirme Angèle Marrey.

Kevin Negalo

Sans titre

La bande annonce :

Crédit photos : captures d’écran du documentaire « 28 jours »

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s