3 questions à Kie Aïcha Millogo, capitaine de la sélection nationale du Burkina Faso, avant l’UFOA B 2019.

Ce 8 mai débute la seconde édition de l’UFOA B (Union des Fédérations de Foootball Ouest Africaines), à Abidjan (Côte d’Ivoire).

A cette occasion, nous avons interviewé, il y a quelques jours, Kie Aïcha Milligo, capitaine de la sélection burkinabée, qui participe à ce tournoi et qui affronte, aujourd’hui-même, l’un des deux grands favoris de la compétition, à savoir le Nigeria.

A abidjan (Côte d’Ivoire), se déroule, de ce 8 mai au 18 mai prochain, la seconde édition de l’UFOA B, comme l’année dernière.

Parmi les huit pays participants à cette compétition, il y a celle des « Étalons Dames », surnom de l’équipe nationale du Burkina Faso.

Eliminée à un petit rien, lors des matchs de poules, cette nation, qui est en progression et considérablement renouvelée pour faire place à la jeunesse, aura à cœur de faire mieux cette année, malgré la présence de l’archi-favorite équipe du Nigéria.

Les joueuses de l’équipe nationale du Burkina Faso, heureuse
de son arrivée à Abidjan pour l’UFOA B 2019.

C’est, d’ailleurs, en substance, ce que nous a déclaré sa capitaine, kie Aïcha Millogo, à qui nous avons posé trois questions (pas plus, du fait de son programme de préparation chargé), il y a une semaine, tandis qu’elle était en « regroupement » avec ses coéquipières, en attendant leur départ pour la Côte d’Ivoire, ce 7 mai.

2OO% Foot Fem : Aïcha, éliminées l’année dernière de la competition, à l’issue des matchs de poules, toi et tes coéquipières allez affronter le Nigéria pour votre premier match de groupe, ce 8 mai. Comment vois-tu ce match face à cette équipe grande favorite ?

Kie Aïcha Millogo : Quand nous disons que nous sommes dans la même poule que le Nigeria, les gens crient que l’on ne pourra pas les affronter. Certes, le Nigéria est une grande nation en matière de football, mais si nous croyons en nous et au « coaching », nous pouvons gagner ce match…Et nous DEVONS le gagner !

Le Nigeria va nous négliger, se disant que nous sommes une petite équipe. Et c’est pour cela que nous devons être grandes.

Les nigérianes vont compter sur leur expérience et nous sur notre jeunesse et notre envie de vaincre.

200FF : Quel objectif vous êtes vous posé pour ce tournoi ? Juste passer le tour des poules, atteindre la demi-finale, la finale ? Peut être même remporter le tournoi ?

K.A.M. : Nous voulons d’abord nous qualifier pour passer la phase de poule et nous qualifier pour les demi-finales. Sinon, la finale, pourquoi pas ?

L’année dernière nous avons été éliminées au bout du nez, en phase de poule. Cette année, nous voulons nous qualifier pour la demi-finale et montrer à la nation burkinabé que nous pouvons aller de l’avant et qu’elle peut compter sur nous parce que les filles, aussi, savent jouer au football.

200FF : Et qu’en est-il de tes objectifs personnels pour ce tournoi ?

K.A.M. : Je veux surtout bien défendre mes couleurs et espérer faire de bonnes préstations en vue de contrats professionnels.

Interview réalisé par Christian Estevez

Kie Aïcha Millogo durant le vol qui la conduisait, elle et ses coéquipières, en
Côte d’Ivoire, ce mercredi 7 mai.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s