Ursula von der Leyen devient la première femme présidente de la Commission européenne.

La démocrate-chrétienne Allemande, Ursula von der Leyen, a été élue ce mardi 16 juillet 2019, présidente de la Commission européenne par le Parlement européen, de justesse par une courte majorité de 383 sur 327.

La ministre allemande de la défense, Ursula von der Leyen, a été élue, ce mardi 16 juillet, présidente de la Commission par le Parlement européen à une courte majorité, par 383 voix contre 327, après avoir donné des gages à la gauche pour obtenir son soutien. Elle succède à Jean-Claude Juncker et devient la première femme à assumer la présidence de la Commission européenne.

Celle qui prendra ses fonctions le 1er novembre, pour une durée de cinq ans, a obtenu 374, soit la majorité des 747 membres actuellement élus à Strasbourg.

« Mon message à vous tous est le suivant : travaillons ensemble de façon constructive, car il s’agit d’une Europe unie et forte », a-t-elle dit, après son élection lors d’un vote à bulletins secrets, au Parlement européen de Strasbourg. Interrogée sur sa très courte majorité, elle a déclaré : « Dans la démocratie, la majorité c’est la majorité. » Il y a deux semaines, « je n’avais pas encore de majorité, car on ne me connaissait pas. Il y avait beaucoup de ressentiments que je comprends concernant le processus du ‘spitzenkandidat' », a-t-elle souligné lors d’une conférence de presse.

 

Ursula-Von-der-Leyen-fait-de-la-publicite-pour-la-Majorite-des-parlementaires-Ce-que-propose-le-Vert-dans-lUE

 

Ça passe tout juste à moins de 10 voix mais ça passe ! À 60 ans, la ministre de la Défense allemande est la première femme à accéder à la plus haute marche des institutions européennes. Une victoire qui n’était pas acquise après l’élimination des « spintzenkandidaten » Manfred Weber (CSU/PPE) et Frans Timmermans (social-démocrate) et l’amertume palpable au Parlement européen chez les sociaux-démocrates et les écologistes.

Sa candidature, fruit d’un compromis franco-allemand, avait été très bien accueillie par le Parlement, vexé que les candidats proposés par ses principaux groupes politiques aient été écartés par les chefs d’État et de gouvernement.

Le PPE et Renaissance, le groupe centriste où siège La République en marche, l’ont toutefois assurée de leur soutien. Le groupe des sociaux-démocrates, plus divisé, s’est « in fine » prononcé en sa faveur par une majorité des deux tiers, au vu de l’inflexion donnée par la candidate à son programme.

La délégation française est de celles qui ont voté contre sa nomination, aux côtés des Verts, de la gauche radicale et de l’extrême droite.

Dans un discours devant le Parlement, mardi matin, Ursula Von Der Leyen s’est efforcée de donner des gages à la gauche et aux écologistes sur l’Europe sociale et la lutte contre le réchauffement climatique. Elle s’est engagée à ce que l’UE devienne « le premier continent neutre sur le plan climatique à l’horizon 2050 » et à fixer un objectif de réduction des émissions de gaz à effets de serre « de 50, voire 55% d’ici 2030 » au lieu des 40% actuellement prévus.Pour soutenir les investissements nécessaires, elle a proposé la transformation d’une partie de la Banque européenne d’investissement en « banque du climat » dotée d’une capacité d’investissement d’un milliard d’euros sur les dix prochaines d’années, une proposition d’Emmanuel Macron dans la campagne.

Mère de sept enfants et Inconnue à l’étranger, Ursula devient, par la même occasion, la première femme à endosser cette responsabilité. Peu préparée à un rôle pour lequel elle a été désignée in extremis par les États membres, la candidate n’avait pourtant pas déclenché l’enthousiasme des groupes politiques qui l’ont auditionnée la semaine passée.

Pour l’heure, la Commission Juncker est toujours au travail et ne cessera d’être en fonction qu’au 1er novembre. Car les commissaires choisis par von der Leyen devront ensuite se soumettre au Parlement.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s