Les saoudiennes enfin autorisées à voyager seules !

Après avoir été autorisées à conduire, les femmes saoudiennes sont désormais autorisées à voyager seules à l’extérieur du pays.

Ce vendredi 2 août, l’Arabie Saoudite a levé l’interdiction qui était faite aux femmes de voyager sans autorisation préalable de leur mari ou d’un parent masculin. Il s’agit d’une nouvelle mesure du vaste programme de réformes engagé par le prince héritier Mohammed Ben Salmane, il y a deux ans, après après l’autorisation aux femmes d’avoir un permis de conduire.

Un passeport sera délivré à toute Saoudienne de plus de 21 ans qui en fera la demande, a annoncé, le jeudi 1er août, le quotidien gouvernemental « Umm Al Qura ». Jusqu’à présent, les femmes devaient avoir l’autorisation de leur « tuteur » masculin pour voyager – rôle souvent occupé par le père ou le mari. Elles pourront également s’enregistrer pour déposer un avis de naissance, de décès, de mariage ou de divorce.

« C’est une bonne nouvelle pour les femmes saoudiennes. Même si les détails concernant sa mise en pratique ne sont pas encore très clairs, cette réforme constitue une avancée importante », se réjouit Lynn Maalouf, directrice de recherche Moyen-Orient pour l’ONG Amnesty International.

7789078748_les-saoudiennes-ont-enfin-le-droit-de-voyager-comme-bon-leur-semble

Symbole d’un système ultra-conservateur, les femmes en Arabie Saoudite, n’avaient jusqu’alors pas le droit de voyager seules. Quotidiennement soumises à l’autorité de leurs pairs masculins. Les Saoudiennes pourront, désormais, voyager seules, sans l’autorisation ni l’accompagnement de leur «gardien masculin». Cette interdiction ne constituant, néanmoins, qu’une des pierres du royaume où la religion islamique reste un pilier du royaume.

Depuis 2015, des réformes ont, en effet, été votées pour donner plus de droits aux femmes. Elles ont ainsi voté pour la première fois lors des élections municipales de 2015, et une dizaine de femmes ont été élues cette année-là. Elles ont également obtenu le droit de conduire, les premiers permis ayant été délivrés en 2018. Mais malgré ces réformes, la condition des femmes en Arabie saoudite reste très difficile, loin d’être égalitaire, et de nombreuses activistes pour les droits des femmes ont été emprisonnées au cours de l’année passée…Y compris des personnes ayant lutté pour le droit des femmes saoudiennes à pouvoir voyager seules, et pour lesquelles il n’est pas prévu de libération, malgré cette nouvelle loi, donnant un signe clair, de la part du prince héritier Mohammed Ben Salmane que, lui seul peut décider des lois du pays.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s