Emily Ratajkowski expose ses aisselles poilues !

En effet, la mannequin a posé pour le magazine Harper’s Bazaar (édition USA) et a signé une lettre sur le féminisme en posant les aisselles bien en vue, au naturel.

Ce jeudi 8 août, le Harper’s Bazaar a dévoilé un cliché tiré de son numéro de septembre. Sur celui-ci, on peut voir Emily Ratajkowski poser en soutien-gorge et bras relevés, poils des aisselles apparents. Une photo qui a fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux.

La top de 28 ans a écrit un article sur les poils pour le numéro de septembre et pour illustrer son message, elle s’est affichée avec les aisselles au naturel. «Si je décide de me raser les aisselles ou de laisser pousser les poils, c’est mon choix, écrit-elle. Pour moi, les poils sont une autre occasion pour les femmes d’exercer leur capacité de choisir, un choix basé sur ce qu’elles veulent ressentir et leurs associations avec le fait d’avoir ou non des poils.».

Sans titre

              La première photos du Harper’s Bazaar USA, dévoilée par Emily Ratajkowski,                      sur son compte Instagram

Elle explique également que ne pas se raser lui permet de se sentir mieux dans son corps. «En général, j’ai tendance à aimer me raser, mais parfois, laisser ma pilosité se développer est ce qui me rend sexy, ajoute-t-elle. Et il n’y a pas de bonne réponse, pas de choix qui me rend plus ou moins féministe, voire même une «mauvaise féministe», comme le dit (l’écrivaine et professeure) Roxane Gay. Tant que la décision reste mon choix, alors c’est le bon choix. En fin de compte, l’identité et la sexualité d’une personne appartiennent à cette personne et à personne d’autre.».

Plusieurs personnes ont dit que les aisselles d’Emily étaient «dégueulasses» et «malpropres». Bien qu’on sait que le poil est tout à fait naturel chez la femme, plusieurs personnes ressentent le besoin de dicter à la gent féminine ce qu’elles devraient, ou ne devraient pas faire avec son corps. Un problème que la mannequin et activiste a décrié dans sa lettre pour le magazine. Emily Ratajkowski appelle à ce qu’on « donne aux femmes l’opportunité d’être ce qu’elles veulent, avec toutes leurs facettes ». Et de conclure : « Au diable les préconceptions ! ».

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s