Une femme forcée par mail de sa patronne à avorter.

C’est un fait qui fait polémique depuis quelques jours : une employeuse a demandé, via un mail, à une de ses salariées d’avorter.

Le mail dans lequel une employeuse demande à une de ses salariées d’avorter a déjà fait le tour des réseaux sociaux. Cette demande inacceptable a fait réagir les internautes.

Souvent l’annonce d’une grossesse peut être mal prise par l’employeuse. Une situation totalement inacceptable à laquelle de nombreuses femmes sont malheureusement confrontées aujourd’hui. Depuis quelques jours, la copie d’un mail d’une employeuse demandant à l’une de ses salariées à avoir recours à une IVG fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. « Pensez-vous reprendre votre activité salariale ou non ? Allez-vous faire une IVG concernant cette grossesse ? Lors de notre entretien d’embauche, nous avions discuté de cette situation, je vous ferai remarquer que celle-ci est malvenue. Je vous prie de faire le nécessaire afin d’y remédier. », peut-on lire sur ce message inhumain massivement partagé sur les réseaux sociaux.

Cette information, même incroyable et impensable qu’elle soit, serait bien réelle d’après LCI. Cette affaire daterait de 3 ans. En effet, c’est un médecin généraliste du Gard, Ghassan Fayad, qui affirme à la chaîne d’informations être l’auteur de la photographie du mail. Ce dernier explique qu’il s’agit d’une de ses patientes régulières qui serait venue il y 3 ans dans son cabinet, se plaignant des pressions qu’elle subissait au travail. Et quelles pressions.

Elle est tombée enceinte et a subi des pressions de la part de sa patronne (…) encore un peu et elle sortait les aiguilles à tricoter », confie-t-il. « La patiente m’a montré ce mail qui lui était bien adressé, j’ai pu voir le nom de l’expéditeur et elle m’a autorisé à le prendre en photo en cachant les identités. Je l’ai soutenue et je lui ai accordé un arrêt maladie”.

Contactée par les médias, la jeune femme aurait décidé de garder le silence. Le médecin a rassuré LCI, « elle a décidé de garder son enfant malgré la demande de son employeur, tout en obtenant une rupture conventionnelle ».

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s