France : Séquestrée et forcée à se prostituer, une ado de 14 ans alerte sa mère sur Snapchat.

Séquestrée par deux hommes depuis près de deux semaines et forcée à se prostituer , une adolescente de 14 ans a prévenu jeudi soir sa mère grâce au réseau social Snapchat.

Alertée par sa fille en détresse, la maman a contacté la police et leur a fait part du message qu’elle venait de recevoir de sa fille qui avait fugué de son foyer, et qui affirmait être séquestrée dans un immeuble d’une résidence se trouvant rue Diderot à Drancy (Seine-Saint-Denis).

Informés par la mère de la jeune fille, les policiers se sont rendus sur place et ont pénétré dans l’appartement où se trouvait la jeune fille. Ils s’agissait en fait d’un logement squatté. Un adolescent qui se trouvait à l’intérieur a immédiatement été interpellé. Âgé de seulement 15 ans, il a reconnu être le « geôlier » de la jeune fille, la forçant à rester dans cet appartement.

L’adolescente âgée 14 ans a avoué aux policiers qu’elle avait fugué à la mi-décembre d’un foyer situé dans le XIXe arrondissement de Paris où elle se trouvait, avant d’arriver dans ce logement squatté, il y a environ 15 jours.

Elle a ensuite expliqué aux forces de l’ordre qu’elle était forcée par deux hommes à se prostituer de jour comme de nuit, tout comme une autre jeune fille qui n’était pas présente.

Les enquêteurs et les techniciens de l’identité judiciaire ont réalisé de nombreux relevés et prélèvements sur place et l’appartement a été placé sous scellés pour les besoins de l’enquête. Plusieurs voisins ont par ailleurs confirmé aux policiers les nombreuses visites de jour comme de nuit dans cet appartement.

La victime a été conduite à l’hôpital, à l’Unité médico-judiciaire (UMJ), puis entendue longuement par les enquêteurs avant d’être placée dans une structure spécialisée pour la nuit. Les investigations ont été confiées au commissariat de Drancy.

Au-delà de la culpabilité des hommes qui ont forcé l’adolescente à se prostituer, on est en droit de considérer, également, une culpabilité de la part des voisins qui auront attendus que la police les interroge pour reconnaître des visites au-delà de la normale, tout aussi bien de jour comme de nuit, qui auraient dû les pousser à faire, au moins, un signalement, aux forces de l’ordre par téléphone, d’autant que les bruits venants de l’intérieur de l’appartement ne pouvaient, au moins pour une part, se faire bien entendre.

Lâcheté et/ou indifférence, quand vous tenez la société entre vos mains !!!

Kevin Negalo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s