Critique littéraire : « Amitié amoureuse » d’Hermine Leconte Du Nouÿ.

En ce 14 février 2020, commercialement célébré par la « fête des amoureux », ressort, aux éditions « Flamant noir », « Amitiés amoureuses », par Hermine Leconte Du Nouÿ, qu’elle écrivit en 1896.

Nous l’avons lu pour vous et vous en proposons, dans le présent article, so résumé et notre critique.

Plus connue pour une supposée correspondance amoureuse avec le grand Guy de Maupassant, publiée en 1912, dans « La grande revue », par une certaine « Madame X », et dont on sait, depuis, qu’il fut le fait de l’auteur Adrien Le Corbeau (ça ne s’invente pas), Hermine Leconte du Nouÿ – auteure de la fin du XIXe et du début du Xxe siècle -, qui publia quinze ouvrages, dont certains furent des collaborations avec d’autres auteurs.

« Amitié amoureuse », que nous vous présentons ici, est le troisième ouvrage de Hermine Leconte de Nouÿ. Il s’agit d’un roman épistolaire qui raconte la relation d’amour platonique (mais pas tant que cela…), entre Denise Tremors, femme élevant seule sa fille, Hélène, encore jeune enfant, et de Philippe de Luzy, gentilhomme célibataire, qui se rencontrent lors d’une soirée mondaine.

Le style littéraire épistolaire a quelques très grands classiques à son actif (on pense, en tout premier lieu, au si célèbre « Les liaisons dangereuses », bien évidement), et ce malgré qu’il soit assez peu goûté à notre époque, le « format lettre » rendant difficile le rythme dans l’action. Il faut donc, déjà, être sensible à cette forme littéraire pour pouvoir se plonger dans « amitié amoureuse ». Si vous y arrivez, alors vous aurez la chance de pouvoir profiter d’un très bel ouvrage, dans son style suriné vis à vis de notre époque (et donc, exotique), qui fait d’autant plus de bien à cette époque qu’est la notre, gangrenée par la perte de l’usage de la pratique de correspondance épistolaire, et donc la perte de la connaissance de la langue, d’un phrasé agréable remplacés par l’immédiateté et sa pensée utilitariste qui fait réduire même un simple mot de cinq ou six lettre en une sorte d’onomatopée de deux lettres.

Pour ce qui est de son histoire, par contre, seules les apparences trompeuses dues au style, peuvent faire croire que cela ne pourrait se passer à notre époque, que cet amour-amitié entre un homme et une femme, avec sa complexité, pour chacun des deux protagonistes, a savoir où se placer, d’un point de vue affectif, émotionnel, sentimental, vis à vis de l’autre et, surtout, vis à vis de lui-même.

C’est, d’ailleurs, ce qui fait le grand intérêt de ce roman qui – hélas, à nos yeux -, est trop simpliste en ce qui concerne son titre « amitié amoureuse », donnant tout le sel de son contenu.

Mais que ce triste choix de titre n’empêche personne de profiter de la lecture de ce bon roman épistolaire, qui en fit la grande référence de son auteure, pour la promotion du reste de son œuvre.

Note : 4,5/6 étoiles

Christian Estevez

 

Titre : « Amitié amoureuse »
Autrice : Hermine Lecomte du Nouÿ
Éditeur : Flamant noir éditions
Pages : 498
Genre : Roman
Date de sortie : 14 février 2020

Résumé :
Roman épistolaire, Amitié amoureuse repose sur la correspondance suivie de deux trentenaires : Denise, jeune veuve élevant seule sa fille, et Philippe qui ne semble pas avoir eu de femme dans sa vie. De leur rencontre lors d’une soirée très ennuyeuse naîtra une indéfectible amitié. Cinq ans durant, ils ne cesseront de s’écrire, parfois même deux fois par jour. Évidemment, quand l’un se déclare, l’autre le repousse au nom du sentiment qui les unit déjà. Ils cultivent ainsi une relation ambiguë, passant beaucoup de temps ensemble, y compris les vacances. Ils s’essayent à l’amitié, à l’amour, et finalement optent pour un compromis fait de douleur et de tendresse : « Cher, qu’importe de vieillir quand on est deux, si merveilleusement, si amoureusement amis ! » Derrière Philippe de Luzy et Denise Trémors se cachent Guy de Maupassant et Hermine Oudinot Lecomte du Nouÿ qui, de 1883 à la mort de l’auteur de Bel-Ami en 1893, entretiennent des rapports assez semblables à ceux des protagonistes du roman.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s