Prix littéraires « FemmeS du Monde 2019 » : Découvrez les finalistes !

Les prix littéraires « FemmeS du Monde » ont connu de nombreux contretemps successifs mais n’ont pas été arrêtés pour autant !

Retrouvez, enfin, les finalistes des prix « meilleure œuvre de fiction » et « meilleure œuvre de société » dans cet article !

C’est un peu plus de deux mois après la date prévue que nous vous annonçons, enfin, aujourd’hui, les noms des finalistes aux deux prix littéraires « FemmeS du Monde 2019 ».

Ce grand retard sur notre calendrier est dû a plusieurs contraintes, dont, particulièrement, le manque de temps, pour les membres du jury qui sont venus s’ajouter à partir de ce tour de scrutin, pour lire les ouvrages sélectionnés – déjà, avec les délais très longs pour la réception de certains d’entre eux.

D’ailleurs, certains d’entre les ouvrages faisant partie des demi-finalistes des deux prix « FemmeS du Monde », n’ont jamais été envoyés par les éditeurs, malgré l’assurance préalable qu’ils le seraient.

Concernant ces ouvrages non reçus, décision a été prise de les éliminer des votes, même si cela nous déchirait le cœur car, que ce soit pour les œuvres de fiction ou de celles de société, les dix-sept concernés étaient arrivés à ce stade parce que nous les avions vraiment beaucoup aimé, les choisissant parmi des dizaines d’autres ouvrages lus – et, pour un grand nombre, très appréciés – entre le 1 décembre 2018 et le 30 novembre 2019.

Concernant les éditeurs restés dans un accord de principe sans réalité d’actes, nous déplorons particulièrement le fait que les éditions Albin Michel en fasse partie. C’étaient, tout de même, trois œuvres de fiction, sur les dix demi-finalistes et un sur les sept œuvres de sociétés qui avaient trouvés plus d’intérêt que tellement d’autres. Et que cela est dommage (dommageable?) pour Amélie Nothomb et son extraordinaire « Soif » qui, finissait, à chaque tour de scrutin, nettement premier, était assuré de remporter ce prix pour la première édition des prix littéraires « FemmeS du Monde » !

Quel dommage, également, pour « Délivrez-nous du bien » de Natacha Polony et Jean-Michel Quatrepoint, qui était l’un des trois ouvrages de société favoris dès la première sélection. Mais, hélas, les éditions de l’Observatoire est l’autre grande maison d’éditions restée indifférente à nos prix littéraires.

A noter, tout de même, qu’un roman paru chez Albin Michel reste en course, faisant partie des finalistes pour le prix « meilleure œuvre de fiction », puisque l’autrice a envoyé, d’elle-même, les exemplaires nécessaires aux membres du jury, après que nous l’ayons personnellement contacté pour lui faire part du non soutien de son éditeur. Peut-être aurions nous dû, également, prévenir Amélie Nothomb de la situation, elle qui, d’autre part, nous a donné, avec un très grand enthousiasme, son accord pour l’adaptation cinéma de l’un de ses précédents romans…

Cette mise au point étant faite, nous en venons aux œuvres et à leurs autrices (et même « auteurs »), qui se retrouvent finalistes de la première édition des deux prix littéraires « FemmeS du Monde ».

Alors que, pour les demi-finalistes du prix « meilleure œuvre de société », nous avions sélectionné un de plus plus qu’initialement prévu – soit quatre au lieu de trois -, c’est, cette fois, pour le prix « meilleure œuvre de fiction » qu’il y a une œuvre de plus que ce prévu au départ – ce qui porte, du coup, le nombre de finalistes, dans cette catégorie, à cinq au lieu de quatre. Comme un certain nombre d’entre vous l’aurons compris, cela s’explique par le « fortait » de « Soif », d’Amélie Nothomb.

Nous tenons, avant de dévoiler les deux listes de finalistes, à indiquer qu’il fut vraiment très difficile d’éliminer des ouvrages à ce stade, TOUS méritant, à nos yeux, de figurer parmi les finalistes – le choix s’étant, finalement, fait à partir de « détails », de « tout petits riens ».

Prix « meilleure œuvre de fiction » :

Les cinq finalistes sont – par ordre alphabétique :

  • «Et tout sera silence » : Michel Moatti (HC éditions) ROMAN

  • « Le châtiment de Willie Jones » : Elizabeth H. Winthrop (Flammarion) ROMAN
  • « Le ciel sous nos pas » : Leïla Bahsaïn (Albin Michel) ROMAN

  • « Les deux vies de Sofia » : Ronaldo Wrobel (Métaillé) ROMAN

  • « Un livre de martyrs américains » : Joyce Carol Oates (Philippe Rey) ROMAN

Prix « meilleure œuvre de société » :

Les trois finalistes sont – par ordre alphabétique :

  • « #MeFoot » : Lucie Brasseur (Du Rêve)

  • « Éloge du métèque» : Abnousse Shalmani (Grasset)

  • « Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent » : Jeannette Bougrab (éditions du Cerf)

En ce qui concerne la date d’annonce des lauréats de cette première édition des prix littéraires « FemmeS du Monde », celle-ci n’est pas encore fixée à ce jour. Nous publierons un communiqué spécial pour l’annoncer dès que nous serons sûrs de pouvoir nous y tenir.

Merci aux auteurs/autrices qui, bien que nous quittant à ce niveau de sélection, nous ont donné énormément de plaisir à les lire.

Christian Estevez

Cofondateur de l’association « FemmeS du Monde » & rédacteur en chef « FemmeS du Monde magazine »

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s