Une « coronachanson » sortie par la chanteuse GieDré !

Ce 17 mars 2020, la chanteuse GieDré a sorti un nouveau titre intitulé « SVP », qu’elle qualifie de « coronachanson ».

Découvrez-le dans cet article.

Alors que le confinement a commencé en France, c’est, tout simplement, en se filmant assise sur une banquette, dans un espace clos, que la chanteuse lituanienne d’expression française, GieDré, a enregistré et mis en ligne, sur sa chaîne officielle YouTube, une toute nouvelle chanson intitulée « SVP » (Pour « Sil Vous Plaît »), qui est un cri du cœur de l’artiste à l’intention de toutes les personnes qui provoquent, propagent, transmettent le coronavirus (COVID-19), mais faisant également référence à certaines des conséquences désastreuses, comme le fait que des gens se battent pour du papier toilette.

Étant, personnellement, un grand admirateur de GieDré (dont nous avions prévu de couvrir le dernier concert programmé à Bevry – près de Lens, dans le nord de la France -, le 28 mars prochain, mais qui, évidemment, a été annulé), nous saluons, encore cette fois, la qualité du style qui est dans la digne ligne de grands auteurs-poètes comme George Brassens. Cependant, notre honnêteté et sincérité « légendaires », nous obligent à bien reconnaître que cette « coronachanson » ne nous réjouit qu’en partie, à cause de cette idée qu’à la chanteuse de dire qu’il y en a qui mangent « n’importe quoi » (faisant au pangolin qui aurait été mangé en Chine – information à prendre, plus que jamais au conditionnel, puisque d’autres sources affirment, quant à elles, que c’est la présence de rats qui a transmit le covid-19 à l’humain, à Wuhan). Particulièrement par cette phrase qui indique le sens du propos de GieDré, celle dernière ne fait, hélas, que dans l’ethnocentrisme, puisqu’affirmant qu’il y a une norme, une liste « occidentalement » définie à partir de ses propres traditions culinaires, qui a droit de citer. Cela fait que, pour la première fois, nous trouvons à redire sur un texte de l’auteure, pourtant si fine dans ses observations qu’elle nous livre depuis déjà de nombreuses années.

Cette mise au point étant faite, nous vous invitons, tout de même, à écouter ce nouveau titre de GieDré qui, comme nous l’avons dit plus haut, reste bien écrit, et que nous vous proposons à la fin de cet article.

Christian Estevez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s