Coronavirus – Londres : Une contrôleuse de train meurt du covid19 après s’être fait cracher dessus !

Belly Mujinga, 47 ans, une employée de la gare Londres-Victoria (Grande-Bretagne) est morte du covid19 après qu’on l’ait contaminé en lui crachant dessus.

Belly Mujinga travaillait pour la Southern Railway, une compagnie de chemins de fer britannique. Elle est morte début avril du coronavirus, à l’âge de 47 ans.

Le 22 mars dernier, Belly Mujinga, 47 ans, et une collègue «étaient dans le hall à côté du guichet, lorsqu’elles ont été agressées par un usager qui leur a craché dessus. Un homme leur a toussé dessus et leur a dit qu’il avait le virus», précise le communiqué .

Quelques jours après l’agression, les deux femmes sont tombées malades. Trois jours plus tard, le médecin de Belly Mujinga lui a prescrit un arrêt maladie, notant qu’elle souffrait de problèmes respiratoires préexistants.

L’état de santé de la mère de famille à commencé a s’aggraver et elle a été emmenée à l’hôpital Barnet, dans le nord de Londres, où elle a été placée sous ventilateur. Belly est décédée le 5 avril, 14 jours après avoir été agressée. Elle laisse derrière elle une petite fille de 11 ans.

Le mari de la défunte en veut à la compagnie ferroviaire britannique : »on ne leur a pas donnés de masques ni de gants. Les employés ont donc été directement exposés sans protection. L’employeur et l’État britannique ont leur part de responsabilité. Ma et moi ,on a vu Belly être emmenée à l’hôpital et on ne l’a plus revue. Elle est morte et on l’a enterrée sans pouvoir la revoir ».

« Il est abject d’attaquer de la sorte un travailleur clé qui est au service des voyageurs « , a réagi un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson. « Nos pensées sont avec la famille de Mme Mujinga dans cette épreuve. « 

Dans un communiqué, la police britannique des transports a indiqué avoir ouvert une enquête et lancé un appel à témoins, alors que TSSA a demandé au régulateur du transport ferroviaire de se pencher sur les événements.

Le secrétaire général du syndicat, Manuel Cortes, a demandé à ce que les familles de tous les travailleurs du secteur tués par la maladie Covid-19 reçoivent une indemnisation du gouvernement, comme c’est déjà le cas pour les soignants.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s