France : Un tribunal condamne un gérant d’auto école à de la prison ferme pour agressions sexuelles sur plusieurs femmes.

Un gérant d’auto école âgé de 49 ans a été condamné à un an de prison ferme pour avoir agressé sexuellement 31 femmes.

Le Lundi 27 avril 2020, l’ancien patron d’une auto-école à Quimper (Finistère – France)) a été condamné à de la prison ferme pour une série d’agressions sexuelles sur une trentaine d’élèves.

L’homme de 49 ans était gérant de deux auto-écoles quimpéroises, et moniteur à ses heures. L’affaire avait éclaté en février 2016 après une première plainte déposée en novembre 2014 : hors de ses cours de conduite, une jeune femme s’était plainte de caresses poussées sur les cuisses, la poitrine, le ventre, voire « des bisous » de la part de son moniteur. Le quadragénaire avait été placé en garde à vue en juin 2015 puis relâché, sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui.

Mais les enquêteurs du commissariat de Quimper avaient saisi les plannings d’heures de conduite de ses deux sociétés et commencé un travail de fourmi. De nombreuses autres stagiaires avaient ainsi été auditionnées. Vingt-trois avaient rapporté des attouchements non consentis. Neuf avaient porté plainte, conduisant à une nouvelle garde à vue du suspect qui avait débouché sur sa mise en examen en février 2016. L’information judiciaire avait ensuite permis de retrouver 31 victimes pour des faits s’étalant de 2011 à 2016. L’enquête avait également exhumé deux passages du prévenu, alors qu’il était uniquement moniteur, dans deux précédentes auto-écoles cornouaillaises. Il en avait été expulsé, la première fois par un licenciement, la seconde par une rupture conventionnelle, en raison de son comportement jugé malsain.

Pendant l’audience de lundi, seules deux victimes se sont portées parties civiles. Le prévenu avait expliqué, lors de l’instruction, qu’il ne se souvenait pas, ou alors qu’il «souhaitait détendre» ses stagiaires, avant de reconnaître in fine un comportement déviant. 

Le tribunal l’a condamné à 4 ans de prison dont 3 avec sursis probatoire durant 3 ans. Il doit par ailleurs s’abstenir d’entrer en contact avec des mineurs.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s