Mort de George Floyd : l’épouse du policier arrêté a demandé le divorce.

La femme de Derek Chauvin n’a pas supporté cette nouvelle affaire. Alors que son mari est accusé d’avoir étouffé George Floyd lors de son arrestation, dans le Minnesota, aux Etats-Unis, lundi 25 mai 2020, elle a demandé  » la dissolution de son mariage « . 

Ce sont les avocats de Kellie Chauvin qui ont fait part de sa décision, vendredi 29 mai. « Elle est dévastée par le décès de Monsieur Floyd. Toutes ses pensées vont vers sa famille, ses proches et tous ceux qui le pleurent « , ont-ils déclaré, comme le rapporte le « Daily Mail ». La femme de 45 ans n’est pas une inconnue au Minnesota. En 2018, elle s’était faite connaître en participant au concours de « Mrs Minnesota ». Elle avait dans l’espoir de devenir la première gagnante Hmong alors qu’elle a vécu au Laos en pleine guerre. Lors de ce concours, elle avait raconté son arrivée sur le sol américain en tant que jeune réfugiée.

Dans son portrait publié cette année-là sur le site « Twin Cities » , elle racontait son enfance au Laos en période de guerre et son arrivée aux États-Unis en tant que jeune réfugiée. «Ils parlent du ‘pays de la liberté’ mais je ne me sentais pas libre. Nous ne parlions pas anglais. Mes parents refusaient de quitter la maison parce qu’ils ne faisaient confiance à personne», confiait-elle. Elle affirme également avoir été victime de racisme pendant plusieurs années.

C’est aux urgences du Hennepin County Medical Center de Minneapolis que Kellie Chauvin a rencontré son époux, quelques années après un premier divorce. «Sous cet uniforme, c’est juste un tendre», assurait-elle à l’époque. «C’est un gentleman. Il m’ouvre toujours les portes, il m’aide à enfiler mon manteau. Après mon divorce, j’avais fait une liste pour mon éventuelle prochaine relation, il a coché toutes les cases» a-t-elle ajouté.

Selon le journal new yorkais, le couple, marié en 2010, n’a pas d’enfant issu de leur mariage. Inculpé vendredi, le désormais ex-policier Derek Chauvin fait face à des accusations de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire.

La mort du noir américain, George Floyd, a provoqué des manifestations monstres dans plusieurs villes américaines où la colère ne s’estompe pas.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s