Mort, à 44 ans, de Coralie Delaume, essayiste et souverainiste.

L’essayiste souverainiste Coralie Delaume est décédée, dans la nuit du lundi 14 au dimanche 15 décembre 2020, des suites d’un cancer..

Coralie Delaume est décédée, a-t-on appris mardi 15 décembre 2020. La mémoire de cette essayiste de 44 ans, spécialiste de l’Union européenne, qui habitait Paris, soutien des Gilets jaunes, a été vivement saluée, de Jean-Luc Mélenchon à Florian Philippot.

Les dernières nouvelles, données le 8 décembre par ses proches dont l’économiste David Cayla, n’étaient pas rassurantes : « Si Coralie ne répond pas à vos messages, c’est qu’elle n’a plus la force. » Le décès de l’intellectuelle, des suites d’un cancer, a été annoncé mardi.

Spécialiste de l’Union européenne, Coralie Delaume était blogueuse depuis 2011 et autrice d’une dizaine d’ouvrages sur l’UE, défendant une approche souverainiste et prédisant La fin de l’Union européenne, titre de son avant dernier livre paru en 2017.

Elle écrivait aussi pour l’hebdomadaire Marianne, dont la directrice Natacha Polony a salué dans un tweet « sa vivacité, sa rigueur intellectuelle et morale ». Jack Dion, journaliste pour l’hebdomadaire, a évoqué son « courage et talent pour ramer à contre-courant des idées reçues sur l’Europe, l’Allemagne, l’orthodoxie économique et la souveraineté populaire ».

Le 27 septembre 2018, Coralie Delaume avait participé à la première émission « Interdit d’interdire », animée par Frédéric Taddeï. Elle était venue défendre sur le plateau de la chaîne « RT France » ses arguments dans le cadre d’un débat portant sur la question : «L’économie européenne est-elle trop libérale ou pas assez ?» Elle est aussi intervenue à plusieurs reprises sur « RT France ».

De nombreuses personnalités politiques ont tenu à lui rendre hommage ce 15 décembre.

À l’extrême droite, Florian Philippot a déploré la disparition d’un « esprit fin et rigoureux », une « figure intellectuelle du combat souverainiste ». Même tristesse à La Cocarde Étudiante, syndicat étudiant saluant ses « ouvrages indispensables » au « combat souverainiste ».

À l’extrême gauche, Jean-Luc Mélenchon a réagi au « crève-cœur pour l’amitié comme pour l’esprit » que représente ce décès. Le député LFI Bastien Lachaud a estimé que « son travail a permis de mieux saisir la nature profonde du ‘modèle allemand ». L’économiste Thomas Porcher a honoré « une femme intelligente et généreuse » dont « les écrits sur l’Europe sont précieux et feront référence ».

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s