La citoyenne australienne et militante des ex-musulmanes, Zara Kay, arrêtée en Tanzanie

Une Australienne qui a renoncé à sa foi islamique et fait campagne dans le monde entier pour les droits des femmes a été arrêtée et inculpée en Tanzanie, son pays de naissance.

Les partisans de Zara Kay affirment qu’elle a été convoquée au poste de police de la ville de Dar es Salaam le 28 décembre, puis détenue pendant 32 heures.

En 2018, Mme Kay a fondé « Faithless Hijabi », une organisation qui soutient les femmes qui ont été ostracisées ou maltraitées pour avoir quitté l’islam.

La Coalition internationale des ex-musulmans estime que pendant sa garde à vue, Zara Kay a été interrogée sur le travail de l’organisation et pourquoi elle a quitté l’islam.

Mme Kay aurait été inculpée pour un message satirique sur les médias sociaux critiquant la gestion du COVID-19 par le président tanzanien, ainsi que pour ne pas avoir rendu son passeport tanzanien après avoir obtenu la citoyenneté australienne.

La militante formée à l’université Monash aurait également été accusée d’avoir utilisé une carte SIM de téléphone non enregistrée à son nom, une accusation qui a été utilisée pour poursuivre d’autres affaires très médiatisées dans le pays.

Dans un communiqué, la Coalition des ex-musulmans a appelé le gouvernement tanzanien à abandonner immédiatement toutes les charges retenues contre Zara Kay et à lui permettre de quitter le pays.

«La constitution tanzanienne consacre la laïcité en tant que principe d’État et reconnaît la liberté d’expression et de conscience», a-t-il déclaré.

« Nous appelons également les autorités australiennes à intervenir et à ramener Zara en sécurité ».

Les autorités auraient confisqué son passeport australien avant de la renflouer le 29 décembre et de lui ordonner de retourner au poste de police le soir du Nouvel An.

L’inquiétude grandit maintenant pour le bien-être de la militante, les partisans disant qu’elle a été hospitalisée pour un trouble d’anxiété généralisé, qui a été exacerbé par sa détention.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) a confirmé qu’une assistance consulaire est fournie au détenteur du passeport australien.

« Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce fournit une assistance consulaire à un Australien en Tanzanie », ont-ils déclaré.

« En raison de nos obligations de confidentialité, nous ne fournirons aucun autre commentaire. »

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s