L’actrice américaine Jessica Walter est morte à l’âge de 80 ans.

Elle était particulièrement connue pour son interprétation de l’excentrique Lucille Bluth dans la série «Arrested Development».

Jessica Walter est morte le 24 mars dernier, à son domicile de New York, à 80 ans. L’actrice était surtout célèbre pour sa performance dans « Un Frisson dans la Nuit » de Clint Eastwood et plus récemment dans la série télé « Arrested Development ».

Jessica Walter s’est éteinte à l’âge de 80 ans, chez elle, à New York ce 24 mars 2021. Sa disparition a été confirmée par sa fille Brooke Bowman à travers un communiqué: « C’est avec le cœur lourd que je confirme la mort de ma maman adorée, Jessica. Une actrice en exercice depuis plus de six décennies, son plus grand plaisir était d’apporter de la joie aux autres à travers ses histoires à la fois à l’écran et en dehors ».

La comédienne américaine, connue pour son rôle dans la série Arrested Development, serait décédée dans son sommeil selon les informations du site « Deadline ».

Bien que son apparence photogénique l’ait peut-être qualifiée pour des rôles de femmes de premier plan standard, Walter n’a pas regretté d’avoir été choisi comme actrice de caractère.

Elle adorait jouer des femmes difficiles parce que « ce sont les rôles amusants. Ils sont juteux, bien mieux que de jouer les ingénues à la vanille, vous savez – Miss Vanilla Ice Cream », a déclaré Walter dans une interview sur le site Web de l’AV Club.

Son rôle de film le plus mémorable était dans le thriller 1971 de Clint Eastwood « Play Misty For Me » (« Un frisson dans la nuit ») – son premier rôle principal – dans lequel elle joue Evelyn Draper, la femme qui devient obsédée par le personnage de disc-jockey d’Eastwood. Walter a été largement félicitée pour sa performance déconcertante.

Roger Ebert a écrit dans sa critique: « Elle est quelque chose comme du papier à mouches; plus vous luttez contre sa personnalité, plus vous êtes serré. »

« Arrested Development » a représenté un deuxième acte pour Walter, et lui a valu l’admiration d’une nouvelle génération de fans.

Le premier long métrage de Walter était dans le film de 1964 « Lilith », avec Warren Beatty, Jean Seberg et Gene Hackman, qui était également sur son premier film.

Elle a remporté un rôle dans l’épopée de course de John Frankenheimer « Grand Prix », à partir de 1966, en tant qu’épouse glamour mais mécontente d’un pilote de Formule 1 qui tombe amoureuse d’un autre pilote.

La même année, elle apparut dans « The Group » de Sidney Lumet, un ensemble dirigé par des femmes sur les diplômés d’une prestigieuse université (Walter jouait le catty Libby), et joua à nouveau pour Lumet dans « Bye Bye Braverman » en 1968.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s