« Doctor Who » : mort subite et brutale de l’actrice Amii Lowndes !

L’actrice Amii Lowndes, 29 ans, est décédée après avoir subi deux crises d’épilepsie dans le jardin de ses parents à Bristol. Selon les informations du site « The Mirror ».

Selon les premiers éléments de l’enquête dévoilés par le site britannique « The Mirror », Amii Lowndes, dont le corps sans vie a été retrouvé par ses parents dans le jardin de leur maison à Bristol, a été victime d’une violente crise d’épilepsie connue sous le nom de SUDEP un acronyme qui signifie «mort subite et inexpliquée en épilepsie» (sudden unexpected death in epilepsy).

Après une première crise en 2018, et une seconde en mai 2020, la comédienne avait consulté un neurologue qui n’avait pas diagnostiqué l’épilepsie chez la jeune femme, malgré la présence des symptômes caractéristiques, mais aurait évoqué un problème cardiaque. «Amii a eu une crise pour la première fois en 2018, mais nous n’avons appris l’existence du SUDEP qu’à sa mort, a expliqué sa maman. Nous aurions voulu avoir l’opportunité de savoir que ces crises, tout comme les crises cardiaques, peuvent être mortelles», explique sa mère, Bea, à « The Mirror ».

Une enquête a été ouverte pour tenter d’élucider ce mystérieux décès, à la demande de sa famille, très attristée. « Rien ne ramènera Amii, mais si nous pouvons sauver une autre famille qui souffre, cela en vaudra la peine », a souligné la mère. D’après le médecin légiste, après sa deuxième crise en mai 2020, le neurologue qu’elle avait consulté n’a pas diagnostiqué l’épilepsie, et ce, malgré ses symptômes caractéristiques. Sa mort a plongé sa famille dans une immense tristesse, à commencer par sa mère, mais aussi son père John et son frère Ashley.

Amii Lowndes s’est fait connaître grâce à son apparition dans la série « Docteur Who » en 2014, aux côtés de Peter Capaldi. En tant que fan de Shakespeare, elle rêvait de poursuivre une carrière dans le théâtre. Amii, qui aimait aussi dessiner, a travaillé sept ans en tant que réceptionniste et administratrice du développement des affaires pour RADA, une école d’art dramatique où elle avait été formée. Ses collègues, qui la décrivent comme « un rayon de soleil », projettent de poser des plaques sur les sièges de théâtre en sa mémoire.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s