Football – Angleterre : Casey Stoney démissionne de son poste de manager de Manchester United.

L’entraîneur de l’équipe féminine du club de Manchester United a donné sa démission mercredi 12 mai, elle quittera le club au terme de cette saison.

« Ce fut un honneur de diriger l’équipe féminine dans ce grand club et c’est une décision incroyablement difficile, a admis Casey Stoney. J’ai adoré diriger ce groupe et je suis fière de ce que nous avons accompli ensemble. Je pense maintenant que le moment est venu pour moi de prendre un peu de temps et que quelqu’un d’autre vienne mener l’équipe dans la prochaine étape de son voyage».

Casey Stoney partira à l’issue de la saison et à la fin de la FA Cup alors que Manchester United affrontera Leicester en huitièmes de finale de cette même compétition, ce dimanche.

Depuis son arrivée à Manchester United en 2018 : une montée en Super League dès la première saison, avec le titre de Championship en prime ; une quatrième place prometteuse derrière le trio infernal (Chelsea, Manchester City, Arsenal) l’année suivante ; une nouvelle quatrième place juste derrière le même trio cette saison avec un écart beaucoup moins important. Il aura donc manqué cette qualification en Ligue des championnes pour que la première entraîneure de la section féminine de « United » soit pleinement satisfaite.

Selon « The Guardian », l’échec sportif n’est pas la seule cause du départ de l’ancienne internationale anglaise. il semblerait que des tensions entre Stoney et le club aient existé depuis un moment, notamment en raison de la faible qualité des équipements du club mis à disposition de l’équipe féminine.

L’entraînement de l’équipe a été déplacé à Carrington plutôt qu’au Leigh Sports Village ces dernières semaines, alors que les blessures commençaient à se multiplier dans l’effectif. Tobin Heath, championne du monde avec les États-Unis d’Amérique, Leah Galton, Ella Toone, Alessia Russo et Lucy Staniforth ont ainsi connu des périodes d’absences significatives, qui ont sans aucun doute contribué à la chute des joueuses, passées de la première à la quatrième place en quelques semaines.

L’équipe féminine a, en revanche, dû s’adapter aux horaires et lieux d’entraînement de l’équipe première, ce qui pose des problèmes évidents de logistique lorsque l’on souhaite avoir deux équipes professionnelles avec un haut niveau d’exigence pour chacune. En 2018, le club avait indiqué qu’ils amélioreraient les structures d’entraînement à l’ancien complexe des hommes de « The Cliff », pour les mettre à disposition de l’équipe féminine, chose qui n’est jamais arrivée.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s