Allison Mack, l’ex-star de la série « Smallville », condamnée à trois ans de prison.

L’actrice américaine, Allison Mack, 38 ans, a été condamnée, ce mercredi 30 juin à trois ans de prison ferme. Une peine réduite grâce à la collaboration de l’ancienne vedette de la série « Smallville » avec les autorités.

L’actrice américaine Allison Mack, qui incarnait la meilleure amie de Clark Kent dans la série Smallville, a été condamnée, ce mercredi 30 juin, par un juge fédéral de Brooklyn à trois ans de prison pour sa participation à la secte DOS, organisation pyramidale d’esclaves sexuelles imaginée par le gourou Keith Raniere.

Accusée d’avoir recruté des jeunes femmes devenues des esclaves sexuelles du gourou Keith Raniere, elle avait plaidé coupable d’extorsion et d’association de malfaiteurs pour éviter un procès, et risquait 17 ans de prison.

En larmes, la femme de 38 ans a fait part de ses remords devant le juge, déclarant avant sa condamnation : « J’ai fait des choix que je regretterai à jamais. Je suis désolée pour toutes celles que j’ai amenées dans Nxivm. Je suis désolée de vous avoir exposées aux abus d’un homme malade.». Le juge a estimé que ses excuses étaient sincères mais que l’actrice méritait une peine de prison pour avoir agi « activement et de son plein gré » au profit de Keith Raniere.

Allison Mack a fourni à l’équipe du procureur fédéral de Brooklyn des informations précieuses sur le fonctionnement de DOS et sur les agissements de Keith Raniere. Elle a raconté que le gourou incitait ses collaboratrices de l’organisation à recruter des femmes et à leur ordonner d’avoir des relations sexuelles avec lui. Elle a aussi livré aux enquêteurs l’enregistrement d’une conversation avec Keith Raniere qui s’est révélé crucial pour l’accusation.

Finalement, le juge Nicholas Garaufis a fixé la peine à 3 ans pour chacun des deux chefs d’accusation (racket et association de malfaiteurs), les deux sentences pouvant être effectuées de façon concomitante.

Raniere, lui, avait été condamné à 120 ans de réclusion en octobre dernier, et l’héritière du groupe Seagram, qui avait financé la secte, avait écopé de six ans de prison.

Nxivm se présentait comme une organisation aidant ses membres à atteindre leur plein potentiel via des séminaires payants. Mais une douzaine de femmes avaient accusé l’actrice de les avoir recrutées pour rejoindre la sororité DOS (Dominus Obsequious Sororium) afin de satisfaire les plaisirs sexuels de Keith Raniere.

Les membres étaient marquées dans leur chair par les initiales du gourou K.R. pouvant également se lire de côté « A.M. », comme Allison Mack – et devaient livrer des secrets compromettants utilisés par la suite pour les faire chanter et garantir leur silence. Allison Mack a été accusée d’avoir imposé à plusieurs femmes une restriction calorique afin qu’elles restent maigres. Leur calvaire et leur combat pour se libérer a notamment été couvert dans le documentaire Escaping Nxivm.

Outre sa collaboration, Allison Mack a présenté ses excuses aux victimes à l’audience. Elle s’est dite « pleine de remords et de culpabilité » quant à ce « chapitre horrible de (sa) vie ». « J’ai honte de la façon dont je me suis conduite », a-t-elle poursuivi.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s