Décès à 109 ans de Renée Simonot, mère de Catherine Deneuve et doyenne mondiale du cinéma.

La mère de Catherine Deneuve, Renée Dorléac, de son nom de scène Renée Simonot, la doyenne des acteurs et actrices dans le monde, est décédée à 109 ans ce dimanche 11 juillet. Elle aurait fêté ses 110 ans le 10 septembre prochain.

Ses enfants ont annoncé la triste nouvelle ce jeudi 15 juillet dans « le Figaro » avec un message sobre. « Danielle Tappou, Catherine Deneuve, Sylvie Cantelli et leurs enfants ont la tristesse de faire part du décès de Renée Dorléac à Paris, le 11 juillet 2021. L’inhumation aura lieu dans le caveau familial ». Cependant, aucune cause de décès n’a été précisée. Il est probable que la mère de Catherine Deneuve et Françoise Dorléac s’est éteinte de mort naturelle.

Catherine Deneuve partageait régulièrement des nouvelles de sa mère, Renée Dorléac, dans les médias. En 2012, auprès de « M » le magazine du « Monde », elle déclare à propos de Renée Simonot : « Elle vit seule chez elle, joue au bridge, porte des lunettes mais conserve une très bonne ouïe et une tête formidable. C’est assurément une image très réconfortante de la vieillesse ». Plus récemment, auprès du « Parisien », elle expliquait que sa mère était dans une maison « depuis deux ou trois ans. Je suis d’autant plus étonnée de sa longévité qu’elle n’est pas malade. » La comédienne décédée à 109 ans affirmait d’ailleurs, en 2013, que sa « vieillesse n’est pas triste. »

De son vrai nom Renée-Jeanne Deneuve, Renée Simonot commence sa carrière sur les planches à sept ans et restera sur les planches jusqu’en 1936. Lorsque le cinéma parlant arrive, la jeune femme est une des premières comédiennes de doublage, et prête sa voix à Olivia de Havilland (La Piste de Santa Fe), Judy Garland (Le Magicien d’Oz), Donna Reed (La vie est belle) ou à Maureen O’Hara (La Taverne de la Jamaïque).

Durant les années 30, elle fait la connaissance d’un comédien de la MGM, Maurice Dorléac, qu’elle épouse en février 1940 et avec qui elle aura trois filles qui feront du cinéma : Françoise, Catherine et Sylvie.

Si elle arrête de se produire au théâtre, elle poursuit son activité de doublage jusqu’en 1969 puis mettra cette activité en pause. En 1991, elle y reviendra pourtant une dernière fois pour doubler Winona Ryder dans les scènes où elle apparaît âgée dans « Edward aux mains d’argent » de Tim Burton.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s