Dernière Minute! Affaire meurtre dans le Var : Le suspect retrouvé mort !

Le corps du fugitif soupçonné d’avoir assassiné une femme d’une balle dans la tête, a été retrouvé par les gendarmes en ce début d’après-midi, à Gréolières.

Fin de la traque. Le corps sans vie de Marc Floris a été retrouvé ce mercredi. Suite à la découverte, le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a remercié les gendarmes via les réseaux sociaux : « Fin de la traque dans les Alpes-Maritimes : merci aux gendarmes, ainsi qu’à l’ensemble des services de l’État qui ont été mobilisés ces dernières heures pour rechercher le fugitif suspecté d’avoir tué une femme dans le Var. » La piste du suicide est privilégiée par les autorités.

Au cœur d’un terrain « vaste et escarpé », à Gréolières, dans les Alpes-Maritimes, les unités d’élite de la gendarmerie fouillaient une à une les nombreuses grottes de la zone mardi pour débusquer Marc Floris, 33 ans, soupçonné d’avoir tué une jeune femme d’une balle dans la tête, près de Saint-Tropez, et aussi d’avoir tiré sur un gendarme ‹‹sans le blesser››, qui était venu l’auditionner.

Cet homme « armé et dangereux » était recherché depuis dimanche par quelque 200 gendarmes et forces d’élite du GIGN, à Gréolières, où il a grandi. Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez, avait appelé, lundi, le suspect à « déposer les armes » et à « se livrer ». « Si j’ai un message à donner et si je suis écouté, c’est qu’il faut à un moment donné savoir déposer les armes, se livrer, faire confiance à ceux qui sont à sa recherche », avait expliqué le représentant de l’État lors d’un point de presse.

Pour ces recherches, d’importants moyens ont été déployés: des unités du GIGN d’Orange (Vaucluse) et Paris, des moyens aériens, notamment des hélicoptères, afin de déposer des hommes au plus près des sites à quadriller, et des équipes cynophiles (équipes comprenant des chiens dans leurs rangs – ndlr), dont des Saint-Hubert, race à l’odorat particulièrement affûté.

Au total, près de 90 grottes pouvaient cacher Marc Floris, ce trentenaire recherché depuis dimanche dernier, après la découverte, à l’aube, du corps de Doriane Ragon, une femme de 32 ans, tuée par balle, devant le portail de sa résidence au Plan-de-La-Tour, au-dessus du golfe de Saint-Tropez.

Identifié par les enregistrements des caméras de vidéosurveillance de la résidence et l’analyse technique du téléphone de la victime, ce salarié d’une entreprise de travaux-publics dans les Alpes-Maritimes avait pris la fuite vers Gréolières, le village de ses parents.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s