États-Unis : Une femme étrangle à mort sa belle-fille de 10 ans, avec un pantalon.

Une américaine a tué sa belle fille âgée de 10 ans, par étranglement, avec un pantalon. Elle a été déclaré coupable ce vendredi 6 juillet.

Amanda Carmack, vivant à Gas City, dans l’Indiana (USA), a étranglé sa belle-fille jusqu’à ce que mort s’en suive. Elle a été déclarée coupable de meurtre par les juges après trois heures de procès.

Le corps de la jeune Skylea avait été retrouvé en septembre 2019, alors qu’elle avait été vue vivante pour la dernière fois le 31 août de cette année-là.

A l’époque, Amanda Carmack avait reconnu avoir étranglé à mort la petite fille dans un hangar situé derrière le domicile familial. Elle avait ensuite expliqué avoir caché le cadavre dans des sacs en plastique et l’avoir laissé dans le hangar. A la police, elle a expliqué avoir été agacée par sa belle-fille, notamment parce qu’elle celle-ci avait pris à un autre enfant de la maison, un petit bracelet. Au total, sept enfants vivaient dans ce foyer. Skylea était la seule à ne pas avoir de lien du sang avec amanda Carmack. Trois des enfants étaient ceux d’Amanda Carmack, trois autres étaient les enfants de son frère. Skylea, elle, était la fille biologique de son mari.

En colère à cause de cette histoire de bracelet, la belle-mère avait «étranglé avec ses mains la fillette» avant d’attacher «quelque chose autour de son cou», était-il écrit dans le rapport d’enquête dévoilé par le site oxygen.com. C’est au cours du procès que le moyen utilisé pour étrangler la victime a été révélé. L’accusée a serré un jean autour du cou de Skylea jusqu’à ce qu’elle perde la vie.

Les frères et sœurs de Skylea ont raconté, en 2019, aux enquêteurs qu’Amanda Carmack était très stricte et les punissait physiquement, les forçant parfois à regarder un mur durant des heures ou les frappant avec une ceinture. Au cours du procès, l’avocat de l’accusée a affirmé que le meurtre n’était pas prémédité et a mis le geste de sa cliente sous le coup de sa dépression et de fortes migraines. Elle connaîtra sa peine prochainement.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s