Barbra Streisand sortira bientôt son autobiographie !

La chanteuse et actrice américaine, Barbra Streisand, sortira, d’ici peu, son autobiographie.

Une information qui nous donne l’occasion de faire un retour sur ses actions caritatives nombreuses et sa carrière exemplaire.

Alors que la publication du livre était initialement prévu pour 2017, mais dont la sortie a été retardée, car elle a insisté pour l’écrire elle-même intégralement, la star américaine Barbra Streisand a su profité de la crise sanitaire dû au covid-19 pour se concentrer sur l’écriture et à la finalisation de son autobiographie tant attendue.

Elle a profité du confinement pour se mettre au travail. « J’ai, en fait, commencé il y a huit ans, en écrivant à la main. Mais j’ai (récemment) réalisé que je devais me concentrer sur cela, ce que l’année de confinement m’a aidé à faire. C’est presque terminé maintenant », a-t-elle déclaré à la BBC. Cet ouvrage très attendu passera en revue ses six décennies au sommet du show-business.

Alors que les mémoires sont en bonne voie et qu’un nouvel album d’enregistrements d’archives, « Release Me 2 », est sorti le vendredi 6 août (critique de l’album à venir sur notre site – ndlr), Barbra Streisand cherche à pérenniser son héritage, à la fois en tant qu’artiste et en tant que philanthrope, domaine où elle est très active. En plus d’avoir sa propre fondation qui collecte des fonds pour des organismes de bienfaisance sélectionnés, elle a également financé des bâtiments universitaires et a même acheté des actions « Disney » pour Gianna, la jeune fille de George Floyd, l’homme afro-américain tué par un policier l’année dernière. Mais elle s’interroge encore sur la destination des fonds qu’elle va léguer.

« Je dois déterminer quelles seront les universités qui recevront mes dons », explique-t-elle, en rappelant son engagement écologiste. « Et nous sommes toujours en train de lutter contre le changement climatique. Vous savez, c’est en 1989 que j’ai donné ma première subvention à « l’Environmental Defence Fund ». »

L’actrice et chanteuse a déclaré que son désir de construire un héritage durable est dû à la mort prématurée de son père alors qu’elle n’était qu’un bébé. « Mon père est mort à 35 ans et, d’une certaine manière, j’essaie de poursuivre son héritage, moi aussi, a-t-elle expliqué. Et c’est ce que j’aime dans la réalisation de films et d’enregistrements, ça continue à vivre, après vous. »

Sur une carrière qui s’étend sur sept décennies, elle est l’une des très rares artistes à avoir reçu au moins un Emmy, un Grammy, un Oscar et un Tony Award (EGOT).

La carrière musicale de Barbra Streisand commence en 1963. Elle place, au cours de sa carrière, 11 albums à la première place des ventes aux États-Unis – un record pour une femme – dont « People » (1964), « The Way We Were » (1974), « Guilty » (1980) et « Higher Ground » (1997). Cinq de ses chansons atteignent également la première place des classements américains : « The Way We Were », « Evergreen », « You Don’t Bring Me Flowers », « No More Tears (Enough Is Enough) » et « Woman in Love ». En France, sa version de « Memory » demeure, aujourd’hui, son titre le plus connu.

Streisand se lance en parallèle dans une brillante carrière au cinéma. Son rôle dans « Funny Girl » (1968), acclamé par la critique, lui permet de remporter l’Oscar de la meilleure actrice. On compte parmi ses plus grands films « Hello, Dolly ! » (1969), « Nos plus belles années » (1973), « Nuts » (1987), « Le Prince des marées » (1991) et « Une étoile est née » (1976), pour lequel elle remporte son deuxième Oscar pour « Evergreen ». Elle devient la première femme à être honorée en tant que compositrice d’un titre oscarisé. Avec « Yentl » (1983). Barbra Streisand devient, également, la première femme à écrire, produire, réaliser et jouer dans un film. Le film est oscarisé pour sa musique et reçoit un Golden Globe pour la meilleure comédie musicale cinématographique. Barbra Streisand décroche également le Golden Globe du meilleur réalisateur, devenant ainsi la première femme à remporter ce prix.

Avec des ventes de plus de 150 millions de disques dans le monde, Streisand est l’une des artistes les plus populaires. Elle est aujourd’hui la chanteuse ayant vendu le plus de disques aux États-Unis, avec 70 millions d’album vendus, devant Mariah Carey et Madonna. Elle est, par ailleurs, la seule artiste à avoir placé au moins un album numéro un aux charts américains sur 6 décennies consécutives (1960,1970, 1980, 1990, 2000, 2010). Selon la RIAA, Barbra Streisand cumule plus de 51 disques d’or, 30 disques de platine, et 13 disques multi-platine aux États-Unis. Elle a reçu, au cours de sa carrière, 2 Oscars, 1 Tony Awards, 10 Grammy Awards, 5 Emmy Awards, 4 Peabody Awards, la Médaille présidentielle de la liberté et 9 Golden Globes. Elle est également officier de la Légion d’honneur (distinction française – ndlr).

Dès les années 1960, Barbra Streisand est présentée comme l’actrice la mieux payée à Hollywood, devant Elizabeth Taylor. Sa fortune, en 2021, est estimée à 625 millions de dollars.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s