Disparu depuis un an, le corps sans vie d’Esther Dingley a été retrouvé dans les Pyrénées françaises.

Les ossements d’Esther Dingley, disparue depuis novembre 2020 dans les Pyrénées françaises, ont été retrouvés par son compagnon, a indiqué, mardi, l’association représentant sa famille.

La découverte a été faite, lundi 9 août, dans l’après-midi, par le compagnon d’Esther Dingley. Après plusieurs jours de recherches dans la zone où un crâne humain avait été repéré par des randonneurs espagnols, Dan Colgate a retrouvé le corps et le matériel de la jeune britannique près du port de la Glère (Haute-Garonne), à la frontière franco-espagnole.

Esther Dingley, 37 ans, avait gagné en voiture l’Espagne depuis la France fin octobre, avant le deuxième confinement décidé par les autorités françaises. Elle souhaitait bénéficier de conditions de circulation alors plus souples en Espagne pour une randonnée montagnarde.

Elle n’avait plus donné signe de vie depuis un message WhatsApp envoyé le 22 novembre 2020. Son compagnon, resté en France, avait donné l’alerte et d’importants moyens de recherches avaient été déployés des deux côtés de la frontière.

Des ossements retrouvés fin juillet près d’un chemin à Bagnères-de-Luchon, dans le sud de la France, avaient été identifiés comme lui appartenant, à l’issue d’une expertise ADN menée par la police scientifique de Toulouse.

«Le corps d’Esther Dingley et ses équipements ont été retrouvés l’après-midi du 9 août dans les Pyrénées, près de l’endroit où un os avait été découvert», indique l’association « LBT Global », qui représente sa famille. Après la découverte réalisée par son compagnon, Daniel Colegate, des équipes de la police scientifique ont été envoyées sur place.

«À ce stade, l’hypothèse de l’accident est considérée comme la plus probable, étant donné la localisation et les autres éléments», précise l’association.

Esther Dingley devait effectuer une boucle autour du Pic de Sauvegarde (à 2 738 m d’altitude) «entre l’Espagne (où était garée sa voiture) et la France, en passant une nuit au refuge de (Port de) Vénasque», avaient précisé les enquêteurs.

Le couple s’est rencontré en 2003, alors qu’ils étaient tous les deux étudiants à l’Université d’Oxford. Il y a onze ans, ils ont décidé de changer de vie et de se lancer dans un tour d’Europe en camping-car impliquant de nombreuses randonnées à pied et à vélo. Un périple que Dan Colgate racontait dans des livres tandis qu’Esther Dingley détaillait son aventure sur un blog.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s