La superstar du porno, Victoria Paris, est morte.

L’ancienne actrice de films pour adultes, Victoria Paris, s’est éteinte à l’âge de 60 ans.

Victoria Paris, l’une des plus grandes stars de l’âge d’or du porno américaine, est morte à l’âge de 60 ans. Elle qui est entrée pour la première fois dans l’industrie du divertissement pour adultes en 1988, est décédée le mardi 10 août dernier, après une bataille contre le cancer, selon « AVN ».

Paris a figuré dans plus de 100 films pour adultes au cours de sa carrière. Certains de ses films les plus connus incluent « The Chameleon », « Beauty & the Beast II », « The New Barbarian » et « The Seduction of Mary », selon le média.

Diplômée en nutrition de l’Université d’État du Montana, Victoria Paris avait commencé sa carrière dans l’industrie du porno en 1988, après avoir fait des photos de nu pour les magazines « Hustler », « High Society » et « Penthouse », rapporte le site « Adult Video News » (AVN).

Elle avait joué dans de nombreux films pour adultes, dont «Girls of Double D 7», «Three’s Company», «The Chameleon», ou encore «Live in Love», avec son mari de l’époque, Robert Bullock, et rapidement enchaîné les prix.

En 1990, Victoria Paris avait reçu l’AVN Awards de la meilleure nouvelle starlette, une des récompenses de l’industrie pornographique décernées chaque année, depuis 1984, par le magazine AVN.

L’année suivante, l’ex-actrice porno avait remporté le prix de la meilleure scène de sexe pour filles dans «The New Barbarians 2», réalisé par Henri Pachar, et celui de la meilleure scène de sexe en couple pour «La belle et la bête» de Paul Thomas.

Elle avait également obtenu le rôle principal du film «Fantasy Nights», de Axel Braun. Le réalisateur a expliqué avoir écrit ce «rôle spécialement pour elle parce qu’elle était très classe et d’une innocence qui correspondait parfaitement à l’histoire» qu’il voulait raconter.

«Quand je l’ai rencontrée pour la première fois à table en train de lire, elle m’a dit que, tout comme moi, elle ne fumait pas, ne buvait pas et ne se droguait pas, ce qui était très inhabituel pour l’époque, et j’ai immédiatement remarqué qu’elle était extrêmement professionnelle et aimable», a-t-il poursuivi.

Kevin negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s