L’athlète polonaise Maria Andrejczyk met aux enchères sa médaille olympique pour soigner un bébé.

Médaillée d’argent en javelot lors des Jeux olympiques de Tokyo 2021, la lanceuse polonaise Maria Andrejczyk s’est distinguée ces derniers jours par un geste de grande classe. L’athlète a mis aux enchères sa médaille dans l’optique de financer une opération cardiaque d’un enfant de huit mois, qui souffre d’une maladie cardiaque rare.

L’athlète polonaise, Maria Andrejczyk (25 ans), avait mis aux enchères, ces derniers jours, sa médaille d’argent obtenue grâce à l’épreuve du javelot, lors des derniers Jeux olympiques de Tokyo. Celle-ci souhaitait financer une grande partie des dons pour l’opération cardiaque d’un enfant de huit mois dans le besoin. Touchée par cette histoire, une entreprise polonaise a acheté la médaille avant de la rendre à l’athlète, saluant « un geste magnifique ».

L’athlète n’est pas seulement bonne sur le tartan, elle a aussi fait preuve de toute sa générosité à l’heure où la course aux « prize money » (montant d’argent que reçoit tot athlète indépendant, suivant le résultat obtenu dans une compétition – NDLR) monopolise les esprits. Juste après les JO, Celle qui a été touchée par un cancer des os il y a quelques années a annoncé qu’elle allait mettre en vente sa médaille d’argent. Le but : en récolter assez pour financer l’opération d’un jeune Polonais âgé de huit mois.

« Cela ne m’a pas pris longtemps pour me décider. C’est la première fois que je fais une collecte de fonds, et c’est la bonne. Miloszek a un sérieux problème au cœur et doit être opéré », a-t-elle expliqué sur les réseaux sociaux. Et d’ajouter : « Une médaille n’est qu’un objet, mais elle peut être d’une grande valeur pour les autres. Cet argent peut sauver des vies, au lieu qu’il prenne la poussière dans un placard. »

L’opération du jeune garçon doit se dérouler aux États-Unis. Coût total des frais : 130.000 £, soit plus de 150.000 euros. En seulement quelques heures, les enchères ont atteint des sommets, dépassant largement les attentes de l’athlète de 25 ans. C’est finalement une entreprise locale qui a remporté la mise pour plus de 106 000 euros. En parallèle, des centaines de personnes ont participé à la collecte, permettant de récolter la somme nécessaire à l’opération.

Mais la belle histoire ne s’arrête pas là. La chaîne de magasins acquéreuse de la médaille d’argent olympique, l’a rendu immédiatement à l’athlète, louant son « geste magnifique et extrêmement noble ».

«  La famille de Miloszek Małysa recevra le montant le plus tôt possible et pourra voler vers les États-Unis  », a écrit la jeune femme de 25 ans. «  Je serai éternellement reconnaissante. Cette médaille est un symbole de difficultés, d’espoir et de poursuite des rêves malgré l’adversité. J’espère qu’elle sera pour vous un symbole de la vie pour laquelle nous nous sommes battus ensemble  », a-t-elle ajouté.

À Tokyo, Maria Andrejczyk avait décroché la médaille d’argent au lancer de javelot (64,61 m) derrière la Chinoise Liu Shiying, devenant, par là-même, première championne olympique du javelot de l’histoire de son pays. La championne du monde 2019, l’Australienne Kelsey-Lee Barber, avait décroché le bronze (64,56 m).

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s