Julie Ditty Qualls, ancienne joueuse de tennis du TOP 100 WTA, décède à 42 ans.

L’ancienne joueuse de tennis états-unienne, Julie Ditty Qualls, qui faisait partie des cent meilleures joueuses mondiales, à la fin des années 2000, est décédée des suites de maladie.

C’est ce jeudi 2 août que l’on a appris le décès, à l’âge de 42 ans, de l’ex joueuse de tennis états-unienne, Julie Ditty Qualls, des suites d’un cancer du sein, dont elle était atteinte depuis six ans.

Pour les fans de tennis féminin, le nom de Julie Ditty Qualls est familier puisque cette joueuse avait, pendant quelques années, fait partie du TOP 100 mondial du classement WTA à partir de 2007, atteignant la 89ème place en 2008, année où elle participa aux quatre tournois majeurs qui composent le Grand Chelem : Open d’Australie, Rolland Garros, Wimbledon, US Open (dans l’ordre chronologique annuel). C’est, d’ailleurs, cette même année 2008 où Julie Ditty Quals fit sa meilleure performance sur le circuit WTA, en atteignant le troisième tour, en double, avec Carly Gullickson de l’US Open. Cela lui valut d’être sélectionnée en équipe nationale états-unienne, l’année suivante, suite aux défections des sœurs Williams, pour la confrontation entre les États-Unis d’Amérique et l’Argentine, en « Fed’ Cup », où elle remporta son seul match joué.

Devenue entraîneur à « Vanderbilt Atletics », c’est, d’ailleurs, Geoff MacDonald, son ancien entraîneur à l’université Vanderbilt, à Nashville (Tennessee – EUA), qui s’est exprimé le premier, par ces mots : « Nous avons perdu une légende. Sa contribution à Vanderbilt Athletics est tout simplement remarquable. Elle était un être humain encore meilleur qu’une joueuse de tennis, et elle était l’une des cent meilleures joueuses de tennis au monde. ».

Parmi un grand nombre d’hommages à Julie Ditty Qualls, c’est celui de La joueuse russe, Alina Jidkova, qui est particulièrement à noter, avec ses deux tweets, dont le premier commence par « C’est un jour triste », et dans lequel elle a notamment écrit : « beaucoup d’amour à sa famille ». « Julie était gentille, positive ». Ajoutant, dans son second tweet, le rappel d’un acte de véritable fair play de la part de la défunte : « C’est la seule joueuse, dans ma carrière, qui m’a rendu un point après une fausse faute dans un point décisif.

En perdant son match contre le cancer du sein, Julie Ditty Qualls laisse, outre son mari, un fils orphelin.

Christian Estevez

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s