Décès de Sarah Harding, ex-chanteuse du groupe « Girls Aloud », à 39 ans !

Sarah Harding, ancienne chanteuse du groupe pop britannique « Girls Aloud », est décédée d’un cancer à l’âge de 39 ans, a annoncé, ce dimanche, sa mère.

Les Girls Aloud pleurent la perte de l’une de leurs membres. Ce dimanche 5 septembre, la chanteuse Sarah Harding est morte des suites d’un cancer du sein, à l’âge de 39 ans seulement.

La chanteuse de ce groupe formé en 2002 dans l’émission « Popstars: The Rivals d’ITV » avait révélé, l’an dernier qu’elle souffrait d’un cancer du sein. La maladie s’était propagée à d’autres parties de son corps.

« C’est avec un profond chagrin que je partage aujourd’hui la nouvelle que ma magnifique fille Sarah est malheureusement décédée », a annoncé sa mère, Marie, sur Instagram.

« Beaucoup d’entre vous connaissent le combat de Sarah contre le cancer et savent qu’elle s’est battue très fort depuis son diagnostic jusqu’à son dernier jour. Elle est partie paisiblement ce matin », a-t-elle déclaré, un message accompagné d’une photo en noir et blanc de la trentenaire, souriante.

Sarah Harding était atteinte d’un cancer du sein depuis début 2020. Elle avait partagé son diagnostic en août 2020 sur ses réseaux sociaux : « J’ai l’impression que c’est le moment de vous expliquer ce qu’il se passe. Ça me semble complètement irréel de l’écrire, mais c’est parti. En début d’année, j’ai appris que j’étais atteinte d’un cancer du sein et, il y a quelques semaines, j’ai reçu des nouvelles bien pires. Le cancer s’est répandu dans d’autres parties de mon corps. Je subis actuellement des séances de chimiothérapie toutes les semaines. Je me bats aussi fort que je le peux. Ma maman, ma famille et mes amis proches sont là pour m’aider à traverser cette épreuve, et je tiens à remercier les docteurs et les infirmières qui continuent à être des héros. Je fais de mon mieux pour rester positive. »

En mars dernier, elle confiait malheureusement être mourante dans son livre « Hear Me Out ». Elle nous apprenait au passage que son son cancer du sein s’est propagé jusque dans sa colonne vertébrale. « En décembre, mon médecin m’a dit que le Noël à venir serait probablement mon dernier, écrit Sarah Harding dans les pages de son ouvrage. Je refuse de passer le peu de temps qu’il me reste à vivre à me cacher. Je bois un verre ou deux de vin, parce que cela m’aide à me détendre. Je suis sûre que certaines personnes pensent que c’est une mauvaise idée, mais je veux essayer de m’amuser. J’en suis à un point où j’ignore combien de mois il me reste. Qui sait, peut-être que je vais surprendre tout le monde ? ».

« Girls Aloud », composé de cinq jeunes filles : Sarah Harding, Nadine Coyle, Nicola Roberts, Cheryl Tweedy et Kimberley Walsh, a connu le succès pendant dix ans, avant que le groupe ne se sépare en 2013.

Leur premier coup, « Sound of the underground », a été classé numéro un au Royaume-Uni à Noël 2002 et est resté au sommet pendant quatre semaines. Les trois autres plus célèbres chansons du groupe : « I stand by you » (2004) – reprise du tube du groupe « The pretenders » -, « Walk this way », contre Sugababes (2007) – reprise pour le « Comic relief » (journée devenue traditionnelle, au Royaume-Unis, constatant à porter un nez rouge et faire de l’humour, en soutient aux actions servant à soutenir les enfants malades dans leurs longues hospitalisations, par des spectacles de clowns – ndlr) de la collaboration entre le groupe de rap « Run DMC » et du groupe de hard rock « Aerosmith », et « The promise » (2008) – on eu leurs ventes ont dépassé, plus de 5 millions de disques au Royaume-Uni. Au total ce sont 20 singles positionnsé dans le Top 10 du pays.

Après la dissolution du groupe « Girls Aloud », Sarah Harding s’est essayée à la comédie avant de se tourner vers la télé-réalité. En 2017, elle a participé à « Celebrity Big Brother », l’équivalent de « La Ferme Célébrités » en France.

En 2015, après plusieurs années de préparation, la chanteuse a finalement lancé son premier titre en solo, « Threads ». Jusqu’à ses derniers jours, elle n’a jamais abandonné la musique, puisque son dernier morceau, « Wear It Like a Crown », est sorti en mars dernier, alors qu’elle luttait contre la maladie. Un combat sur lequel elle s’est longuement confiée dans le livre « Hear Me Out ».

Depuis l’annonce de sa disparition, les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux.

Kevin Negalo : développement de l’info

Christian Estevez : précisions musicales et contexte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s