Olivia Yacé élue Miss Côte d’Ivoire !

La 25e édition du concours de beauté « Miss Côte d’Ivoire » a vu le sacre d’Olivia Yacé, 23 ans, dans la nuit de samedi à dimanche.

La finale de la 25e édition du concours « Miss Côte d’Ivoire » a eu lieu ce samedi 4 septembre 2021 au palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan et a vu la victoire d’Olivia Yacé, venue de la capitale de la région du Bélier : Yamoussoukro.

Elle a été élue au terme d’une élection serrée qui comprenait la participation de 24 candidates venues des différentes régions du pays.

Olivia Yacé, 23 ans, 1,80m, est la nouvelle reine de la beauté ivoirienne. Cette jeune étudiante en 3ème année marketing à l’Université Widenera à Philadelphie – aux États-Unis d’Amérique – a recueilli les voix des membres du jury pour être portée sur la plus haute échelle de l’estrade de couronnement des plus belles femmes de Côte d’Ivoire.

Avec 22,55% des voix,Yacé Olivia, candidate numéro 24, est couronnée Miss Côte d’Ivoire. Elle est suivie par Fatima Maurad (Miss San-Pedro), numéro 23, première dauphine et la deuxième dauphine, la candidate No 10 Attié Kenza (Miss Bouaké), créditée de 14,29%.Olivia Yacé succède à Maryline Kouadio, Miss Côte d’Ivoire 2020.

Miss Côte d’Ivoire 2021 (Oliva Yacé), entourée de sa 1ère dauphine, Fatima Mourad (à gauche), et sa 2ème dauphine, Kenza Attié (à droite)

A noter, tout de même que, si la beauté et les qualités intellectuelles d’Olivia Yacé sont incontestables (la demoiselle est mannequin professionnel depuis quelques années), il est plus que probable qu’il y aura du monde pour trouver à redire du fait que ce titre lui revienne, elle qui est la fille de Jean-Marc Yacé, actuel maire de Codody (commune d’Abidjan), et petite fille de Philippe Grégoire Yacé, ancien « baron » du régime PDCI (parti d’Henri Konan Bédié, ancien président de la Côté d’Ivoire établie par le dictateur et « père de la nation » Félix Houphouët-Boigny, en 1993, « réélu » président en 1995, avec 96,44% des voix, et « destitué » en 1999 par un coup d’Etat militaire). On peut donc dire que, alors que le public plébiscitait, principalement Fatima Maurad – qui a fini 1ère dauphine -, Olivia Yacé avait une « carte de visite » très convaincante pour les membres du jury, dans un pays où les gens de pouvoir sont habitués à se voir « cirer les pompes ».

Qui plus est – et toujours selon notre avis personnel -, il y avait certainement mieux à donner comme message que d’élire une jeune femme qui vit et étudie aux Etats-Unis d’Amérique, comme toute cette frange de favorisés des pays africains, qui, soient ne rentrent pas au pays d’origine, après leurs études, afin d’aider leur pays à avancer, où ne retourne dans le pays qui les a vu naître que pour prendre une place de pouvoir. Il aurait été bien préférable d’élire une jeune femme vivant et étudiant/travaillant en Côte d’Ivoire. Les jeunes femmes de cette catégorie, tout aussi intelligentes, classes, charismatiques et belles que la nouvelle Miss Côte d’Ivoire, n’étant pas rare dans ce pays (3 ans vécus, personnellement, dans ce magnifique pays nous permettent de l’affirmer sans crainte d’être contredite).

Cette édition 2021 de Miss Côte d’Ivoire a été, également, marquée par le remplacement, in extremis, de son animateur vedette Yves de M’bella par Didier Bléou après le scandale de la simulation d’une scène de viol en direct dans une émission dont le premier cité avait en charge la présentation.

Il s’en est suivi une vague d’indignations qui lui a coûté une comparution au parquet d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Barbara Chow

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s