Nicki Minaj interpellée par la Maison Blanche après ses propos « antivax » qui créent la polémique.

La rappeuse Nicki Minaj est au cœur d’une polémique aux États-Unis, après ses propos « antivax » sur les réseaux sociaux.

Les récents propos anti-vaccin (contre le covid-19 – ndlr) de la chanteuse Nicki Minaj ont suscité une vague d’indignations. En réponse à son message publié sur les réseaux sociaux, Nicki Minaj a été contactée par la Maison Blanche, qui lui a proposé d’échanger avec un médecin.

«Comme nous l’avons fait avec d’autres, nous avons offert un échange téléphonique à Nicki Minaj avec l’un de nos médecins pour répondre à ses questions à propos de la sécurité et l’efficacité du vaccin», a déclaré un responsable.

Alors que le gala du Metropolitan Museum of Art (Met) se tenait lundi dernier à New York, la chanteuse a expliqué à ses fans pourquoi elle avait choisi de ne pas se rendre à l’événement.

«Ils veulent que vous soyez vacciné pour aller au Met. Si je me fais vacciner ce ne sera pas pour le Met. Si je le fais ce sera quand j’aurai fait assez de recherches sur le sujet. J’y travaille actuellement. En attendant, mes amours, protégez-vous avec un masque qui vous couvre bien le visage», a-t-elle écrit, évoquant par ailleurs l’histoire de l’un de ses proches.

Son cousin, à Trinidad, a, en effet, refusé de se faire vacciner car l’un de ses amis est devenu impuissant avec des testicules enflés après s’être fait vacciner… selon elle. Ces affirmations ont été rejetées par des responsables de la santé britanniques et américains, ainsi que le ministre de la Santé de Trinité-et-Tobago, Terrence Deyalsingh, qui a regretté, lors d’une conférence de presse : «tout le temps perdu à vérifier ces fausses déclarations».

Selon les experts interrogés par le service de « fact-checking » de l’AFP, aucune preuve n’existe d’un effet des vaccins anti-Covid sur la fertilité ou les organes sexuels masculins.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est retrouvé, mardi, à parler des affirmations de Nicki Minaj au lieu d’expliquer, comme prévu, ses plans anti-Covid à la presse et le médecin-chef de l’Angleterre, Chris Whitty, a dénoncé les «mythes» entourant la vaccination contre le Covid-19.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s