États-Unis : Une femme violée dans un train sous les yeux des autres passagers qui restent passifs !

Une scène glaçante qui n’a fait réagir personne. Une femme a été violée, ce mercredi soir, dans un train en Pennsylvanie ( Etats-Unis), sous les yeux de plusieurs passagers qui ne sont pas intervenus.

Le choc aux États-Unis. Une femme a été violée dans un train de Philadelphie la semaine dernière, par un homme, sous le regard des passagers. L’enquête a révélé qu’aucun passager n’était intervenu pour venir en aide à la victime, certains auraient même pris leur téléphone pour filmer, rapporte la chaîne KYW-TV. «Des gens ont été témoins de cet acte et avaient leurs téléphones dans les mains», a déclaré, lundi, en conférence de presse, Thomas Nestel III, chef de la police de la Southeastern Pennsylvania Transportation Authority. «Des gens avaient leur téléphone pointé en direction de la femme qui était attaquée», a-t-il ajouté.

L’agression, qui a eu lieu en Pennsylvanie, a duré une dizaine de minutes environ et aucun passager n’a tenté d’intervenir ou d’appeler les secours, selon la police locale.

Personne n’a réagi. Pendant environ huit minutes, la femme a vécu le pire, devant plusieurs témoins inactifs. Le 13 octobre dernier, vers 22/23 heures, elle a été agressée sexuellement dans un train à destination de la ville d’Upper Darby, en Pennsylvanie par un homme de 35 ans.

L’homme s’est d’abord assis à côté d’elle et l’a harcelé pendant plusieurs minutes. L’agresseur est devenu de plus en plus insistant et agressif et a fini par arracher les vêtements de la femme. D’autres passagers étaient présents dans le wagon, mais personne n’est venu à son secours ni n’a appelé le 911, le numéro d’appel d’urgence d’Amérique du nord.

C’est un employé de la Southeastern Pennsylvania Transportation Authority (Septa), une compagnie américaine de transports en commun, qui a finalement signalé l’agression et appelé les secours, raconte NBC 10 Philadelphia. « L’attaque aurait pu être arrêtée plus tôt si un usager avait appelé le 911 », affirme Andrew Busch, porte-parole de la Septa, citée par nos confrères du « The Independent ».

« Je suis consterné par ceux qui n’ont rien fait pour aider cette femme », a déclaré, au « New York Times », Timothy Bernhardt, le directeur du département de police du canton d’Upper Darby, après l’agression. « Tous ceux qui étaient dans ce train doivent se regarder dans le miroir et se demander pourquoi ils ne sont pas intervenus ou pourquoi ils n’ont pas fait quelque chose ».

Si, pour l’heure, on ne connaît pas le nombre exact de passagers présents, selon les images de la vidéosurveillance, il y avait suffisamment de témoins pour que « collectivement ils puissent se rassembler et faire quelque chose », ajoute le directeur du département de police. Ils étaient un peu moins d’une dizaine selon lui.

La victime a été emmenée à l’hôpital après l’agression et serait en plein rétablissement. L’agresseur, lui, a immédiatement été arrêté et incarcéré pour viol, agression sexuelle et attentat à la pudeur aggravée sans consentement. Les passagers témoins pourraient également faire face à des accusations criminelles, précise Timothy Bernhardt.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s