Marlène Schiappa révèle avoir fait une fausse couche récemment.

Invitée de l’émission « Une ambition intime », dimanche 7 novembre, Marlène Schiappa s’est confiée comme rarement à Karine Le Marchand, révélant avoir été victime d’une fausse couche quelques semaines avant le tournage de l’émission de M6.

Pour cette nouvelle saison, le programme a décidé de s’intéresser aux femmes au pouvoir. Après Rachida Dati, Anna Hidalgo, Marine Le Pen et Valérie Pécresse, c’est donc la ministre déléguée chargée de la citoyenneté qui a fait des révélations face à Karine Le Marchand sur son enfance, ses parents mais aussi sa vie de famille aux côtés de son mari, Cédric Bruguière.

Cette spéciale femme de « Une ambition intime : Marlène Schiappa » a été regardée par 2 173 000 téléspectateurs. Au cours de ces entretiens, la ministre en charge de la Citoyenneté a fait une confidence bouleversante.

Selon l’animatrice de M6, lors de cet exercice Marlène Schiappa aurait souhaité garder le contrôle : “Elle sait qu’elle est la plus facile à abattre, elle n’a pas les codes de cet univers », a déclaré Karine Le Marchand dans Paris Match.

Marlène Schiappa a expliqué pourquoi elle avait été obligée de reporter sa rencontre avec Karine Le Marchand de deux semaines, parce qu’elle n’allait pas bien… « Ce qui s’est passé », dit-elle « c’est que j’ai eu un début de grossesse qui ne s’est pas bien passé et qui s’est terminé par une fausse couche qui était compliquée ». Et d’ajouter : « Au début, je n’ai pas osé dire ce que j’avais parce que la politique est un milieu ultra-concurrentiel. Quand vous avez une fragilité, les gens ne sont pas dans l’empathie”.

Marlène Schiappa, âgée de 38 ans, se souvient « Je me sentais vraiment trop mal et parce que je n’avais pas le cœur à mettre mon réveil à 5h30 pour aller faire une matinale pour défendre l’action du gouvernement. Je n’avais pas la force… » Elle révèle aussi, heureusement : « J’ai été surprise, agréablement, parce que j’ai été vraiment hyper soutenue. Ils m’ont dit : ‘Prends le temps que tu as besoin de prendre' ». »

Comme ses consœurs qui ont témoigné dans le programme, Marlène Schiappa a, elle aussi, décrit le quotidien des femmes dans la classe politique. A propos de sa fausse couche en particulier, elle a noté qu’il existait une omerta : « je me suis aperçue que c’était hyper fréquent. On n’ose pas, on a un peu honte et je ne sais pas pourquoi, car il n’y a pas de honte ».

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s