Affaire Kheira Hamraoui agressée : la garde à vue d’Aminata Diallo prolonger,un homme interpellé. On en sait plus sur cette affaire incroyable !

Ce Mercredi 10 novembre, la joueuse du PSG Aminata Diallo était placée en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte après une agression dont a été victime sa coéquipière Kheira Hamraoui, la semaine passée. Une affaire qui agite le football féminin français. Voici ce que l’on sait au lendemain de la révélation de l’enquête.

Dans le cadre d’une enquête après l’agression de sa coéquipière, Kheira Hamraoui, la milieu de terrain du PSG Aminata Diallo est entendue en garde à vue depuis mercredi matin.

Aminata Diallo, 26 ans, a passé sa première nuit au commissariat de Versailles (Yvelines). La milieu du PSG et internationale française (7 sélections, 1 but) a vécu une drôle de journée mercredi, bien loin des terrains gazonnés de Bougival. Interpellée tôt le matin, comme l’a révélé le site « L’Équipe », elle a été placée en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte après la violente agression contre sa coéquipière, Kheira Hamraoui, 31 ans, qui occupe le même poste qu’elle au PSG et en équipe de France.

Les faits remontent au jeudi 4 novembre quand, après un dîner avec l’ensemble de l’effectif et du staff du PSG, Hamraoui rentrait chez elle, accompagnée de Sakina Karchaoui et Aminata Diallo, qui serait celle qui conduisait le véhicule. Après avoir déposé Karchaoui, vers 22 h 30, Hamraoui, qui se trouve toujours dans la voiture conduite par Diallo, voit surgir deux inconnus, le visage masqués par des cagoules.

Toujours selon le quotidien, la milieu de terrain aurait été extraite du véhicule par un des deux hommes, qui s’en serait ensuite pris à elle à coups de barre de fer, le tout sous le regard de Diallo, retenue par l’autre agresseur sans qu’elle ne reçoive de coup. Hamraoui, elle, souffrait de plaies aux jambes, alors que les deux individus ont pris la fuite.

Mercredi matin, près d’une semaine après les faits, Aminata Diallo a été interpellée à son domicile dans le cadre de l’enquête ouverte après cette agression. Des policiers de la brigade de répression du banditisme ont perquisitionné son appartement ainsi que son véhicule fourni par le club.

Mercredi soir, la procureure de la République de Versailles, Maryvonne Caillibotte, indiquait que la garde à vue de la joueuse était prolongée de 24 heures, ce qui la faisait durer jusqu’à vendredi matin. Entendue dans les locaux de la police judiciaire, elle aurait nié son implication dans l’affaire. Mais elle n’est pas la seule entendue dans cette enquête, puisqu’un homme de 34 ans a également été placé en garde à vue. Selon le « JDD », il s’agit d’un détenu incarcéré à la prison de Lyon-Corbas pour des faits de racket et d’actes de torture et de barbarie. Il s’agirait d’une connaissance d’Aminata Diallo.

Auditionné par la police judiciaire de Lyon, l’homme serait soupçonné d’avoir appelé de façon anonyme quatre joueuses du PSG, selon « RMC Sport ». Il aurait ensuite donné des informations sur la vie privée d’Hamraoui, prétendant avoir eu une relation intime pendant trois ans avec la joueuse, selon « L’Équipe », lorsqu’elle évoluait au FC Barcelone.

Ces appels, qui auraient commencé au moment du dernier rassemblement des Bleues, fin octobre, toujours selon le quotidien de sport, l’homme de 34 ans aurait nié les avoir passés. Selon le JDD, ces coups de fil « bornent » tous à proximité de la prison de Lyon-Corbas, où le suspect est incarcéré.

Aminata Diallo et Kheira Hamraoui évoluent au PSG, au poste de milieu de terrain. La seconde est revenue au club cet été, après un passage au FC Barcelone. Les deux joueuses sont amies et seraient même parties en vacances ensemble. Elles sont également internationales françaises.

En concurrence à leur poste, la piste d’une rivalité interne serait évoquée. Mardi soir, la joueuse de 31 ans, toujours en train de se remettre de ses blessures, n’avait pas pris part à la rencontre de Ligue des championnes UEFA remportée par le PSG (4-0). En son absence, c’est Aminata Diallo qui était titulaire. Mercredi, le club a publié un communiqué pour « condamner » et indiquer qu’il « collabore avec le SRPJ de Versailles pour faire toute la lumière sur les faits ».

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s