Albertville (France) : Une collégienne filmée pendant qu’elle est violemment agressée par d’autres adolescentes.

Une collégienne de 13 ans, du collège Jean-Moulin, a été sauvagement tabassée en pleine rue par trois adolescentes du collège Jeanne-d’Arc, à Albertville. L’agression a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

C’est une agression d’une grande violence qui s’est déroulée près du collège Jean-Moulin, à Albertville (Savoie), le 9 novembre 2021. Sur la vidéo largement partagée sur internet on y voit une adolescente de 13 ans se faire tabasser en pleine rue par trois autres jeunes filles, à proximité du collège Jean-Moulin. La jeune victime y est scolarisée. Un camarade tente de s’interposer en vain pendant que deux adultes passent leur chemin sans un regard. Les adolescentes qui l’ont agressée sont des élèves d’un autre collège de la ville, Jeanne-d’Arc.

Suite à cette agression, la jeune victime s’est vue prescrire 30 jours d’interruption temporaire de travail par le médecin des urgences. « Elle était couverte de bleus et d’écorchures. Mais son traumatisme est surtout psychologique », explique sa mère, avec une émotion mêlée d’incompréhension. La famille a déposé plainte au commissariat de police et la collégienne a été auditionnée par les enquêteurs.

L’affaire est sensible et prise très au sérieux par la direction académique des services de l’Éducation nationale et les deux établissements. « Nous avons tout de suite alerté notre infirmière et l’assistante sociale du collège et nous sommes en lien avec la famille », affirme la direction du collège Jean-Moulin.

Du côté de Jeanne-d’Arc, la direction prend aussi la mesure des faits : « Nous avons reçu la famille de la victime et celles de deux des agresseuses qu’on a pu identifier. Nous attendons les conclusions de l’enquête pour ajuster au mieux nos décisions. Mais pour l’une de nos deux collégiennes, nous avons déjà entamé un processus d’éloignement et de changement d’établissement ».

Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est une vidéo à caractère sexuel qui est à l’origine de cette affaire, d’après les informations de « France Bleu ». La victime de 13 ans aurait été filmée lors d’un acte sexuel, par son petit ami de l’époque âgé de 17 ans. Ce dernier aurait ensuite publié la vidéo sur le réseau social Snapchat, qui a très largement été diffusée. L’adolescente a porté plainte. À la suite de la diffusion de cette vidéo, un élève du collège aurait tenté d’agresser sexuellement la jeune fille. La vidéo a de nouveau été largement partagée plusieurs mois plus tard, après que l’adolescente a changé d’établissement. Elle reprochait à des élèves de son ancien collège de faire remonter la vidéo à la surface, et de nombreux échanges houleux ont eu lieu entre elles, jusqu’au moment de l’agression.

Cette première vidéo avait déjà fait l’objet d’une enquête, au cours de laquelle plusieurs gardes à vue de mineurs ont eu lieu. L’avocat de la famille, Me Davy Coureau, s’étonne : « À ce jour, je n’ai été informé d’aucune suite éventuelle ou d’un avis de classement sans suite par le parquet au sujet de cette première affaire ».

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s