Affaire Agression de Kheira Hamraoui : nouveau rebondissement du côté d’Aminata Diallo !

Nouveau rebondissement concernant la violente agression dont a été victime Kheira Hamraoui début novembre, suite à l’audition, ce vendredi, de la milieu de terrain du PSG Kheira Hamraoui.

La footballeuse du PSG Kheira Hamraoui a été violemment frappée aux jambes par plusieurs hommes dans la nuit du 4 au 5 novembre dernier. Sa coéquipière parisienne a été soupçonnée d’être impliquée dans cette affaire. Plus d’un mois après les faits, « l’affaire » Kheira Hamraoui / Aminata Diallo » n’a pas encore livré tous ses secrets.

Dans les Yvelines, la joueuse a été violemment frappée au niveau des jambes, alors qu’elle circulait en voiture au côté de sa coéquipière Aminata Diallo. Hamraoui a été extraite du véhicule et molestée. Diallo, qui était au volant mais qui n’a pas été frappée, a été un temps soupçonnée d’être à l’origine de l’agression, sur fond de rivalité sportive. Placée en garde à vue pendant plus de 30 heures, elle en est ressortie sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle.

Ce vendredi 3 novembre, on apprenait que l’ancienne joueuse du FC Barcelone avait été à nouveau entendue par les inspecteurs en charge de l’enquête. La chaîne de télévision française « M6 » révèle que Kheira Hamraoui a déclaré aux forces de l’ordre qu’elle avait subi des menaces de la part du garde du corps de Diallo en sortant d’un entraînement fin novembre. L’avocat d’Hamraoui a par ailleurs confirmé cette information.

L’avocat d’Aminata Diallo, Mourad Battikh, a réagi aux accusations concernant sa cliente dans un communiqué. Il écrit dans un message retranscrit par « RMC Sport » : « Aminata Diallo conteste formellement cette information fausse et diffamatoire. Aminata Diallo est à ce jour totalement mise hors de cause dans ce dossier, du reste, ma cliente n’a jamais eu de garde du corps, qu’il soit personnel ou mis à disposition par le Paris Saint-Germain. La piste farfelue d’une rivalité sportive a été écartée par les officiers de police judiciaire. Aminata Diallo a suffisamment subi l’opprobre des médias de façon injustifiée et irrationnelle. Cette campagne doit cesser. »

Ces accusations pourraient de nouveau faire basculer l’enquête, alors que Diallo et Hamraoui se sont revues ce jeudi pour la première fois depuis le 11 novembre dernier. Selon le journal « L’Équipe », c’est le PSG qui est à l’origine de ce rendez-vous, organisé au centre d’entraînement de Bougival, où une médiatrice indépendante est intervenue pour tenter d’apaiser les choses. Les deux joueuses auraient d’ailleurs déclaré être favorables à l’idée de rejouer ensemble.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s