Italie : Une fillette de 7 utilisée par sa mère et sa grand-mère pour des trafics de drogue.

Âgée de 7 ans, une fillette avait pour mission de confectionner les doses de cocaïne et jouait le rôle du guetteur pour le trafic de sa mère et de sa grand-mère, en Italie.

Une fillette italienne de sept ans avait pour mission de confectionner les doses de cocaïne pour un trafic auquel se livraient sa mère et sa grand-mère, qui ont été incarcérées ce lundi 13 décembre, a raconté la presse transalpine mardi. L’écolière accompagnait souvent sa mère en voiture dans ses tournées de vente pour jouer le rôle de guetteur, a révélé l’enquête.

L’écolière, qui faisait malgré elle partie du cartel nommé « Rocca di Papa » par le quotidien « la Repubblica », accompagnait souvent sa mère en voiture dans ses tournées de vente pour jouer le rôle de guetteur, a révélé l’enquête. La fillette était alors assise sur la banquette arrière du véhicule et assistait au trafic. Elle a été confiée à des proches.

Sa mère et sa grand-mère, qui pratiquaient ce juteux trafic, dont le démantèlement a été organisé par le parquet de Velletri, pouvant rapporter jusqu’à 2 000 euros par jour, ont été arrêtées lundi avec six autres personnes, au cours d’un coup de filet effectué dans la région de Rome.

Elles sont poursuivies pour trafic de stupéfiants, aggravé des chefs de blanchiment et d’exploitation de mineur, selon le parquet. Les six autres personnes arrêtées sont, elles, assignées à résidence. « La Repubblica » explique que l’enquête a débuté en janvier. Elle s’est achevée en août dernier avec le contrôle du véhicule, utilisé lors du trafic, par une équipe de police, même si la mère a tenté de s’y soustraire.

Les forces de l’ordre ont alors retrouvé une importante somme d’argent dans sa voiture qui ne pouvait pas être, comme elle le prétend, la caisse de la journée de son bar. Des écoutes téléphoniques et l’utilisation d’image de caméras cachées sont venues nourrir ce dossier.

Les enquêteurs ont alors découvert que derrière ce trafic de drogue géré par la mère et la fille, se trouvait toujours cette petite fille qui, au lieu de jouer, emballait des boules de cocaïne. Les magistrats les soupçonnent de blanchir ce juteux trafic grâce à l’achat d’un bar dans la commune de Cori et via l’achat de voitures de luxe. Par ailleurs, les enquêteurs n’excluent pas que parmi la cinquantaine de clients quotidiens, observés lors des filatures, se trouvent des mineurs.

Lors de leur arrestation ce mardi 14 décembre matin, 250 g de cocaïne d’une valeur de 20 000 euros ont été saisis chez elles mais aussi 75 000 euros en liquide et 60 g de drogue chez un autre homme. L’opération a impliqué une centaine de policiers, un hélicoptère et des hommes du commandement provincial de Latina.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s