Football : Patrice Lair reste finalement à la tête de Bordeaux grâce à ses joueuses !

La mise à l’écart n’aura donc duré qu’une semaine. Démis de ses fonctions mardi dernier, l’entraîneur de l’équipe féminine de Bordeaux, Patrice Lair, a été réintégré au sein de l’équipe.

Revirement de situation pour Patrice Lair. Écarte de son poste d’entraîneur de l’équipe féminine la semaine dernière par Bordeaux, l’ancien coach de l’OL et du PSG va bien rester en Gironde. Le patron bordelais Gérard Lopez et les dirigeants ont finalement décidé de le maintenir à son poste après que le Breton a reçu l’appui de la quasi-totalité de ses joueuses.

Selon plusieurs sources, Patrice Lair se sent aussi très bien avec ses joueuses, qu’il trouve très soudées, malgré une décevante 7e place en championnat et l’élimination en 8e de finale de la Coupe de France face à l’OL début janvier (0-4). Sous contrat jusqu’en 2023, Patrice Lair garde donc la confiance de la direction et de Gérard Lopez, qui assurait, mercredi dernier, dans les colonnes du journal « Sud Ouest », que «Il [Patrice Lair] a été mis à pied pour un moment, mais la collaboration n’est pas terminée ».

Les dirigeants Bordelais lui ont souvent reproché le discours sans langue de bois envers les salariés du club. ‹‹À plusieurs reprises, il lui a été dit qu’une certaine façon de communiquer n’était pas correcte. Quand cette communication se fait vers les collaborateurs, ce n’est pas acceptable. Il est toujours au club, mais il n’a pas nécessairement vocation à entraîner l’équipe. Je pense qu’il aura compris le message››.

Autre point de discorde: l’entrée en jeu, dans le champ, de la deuxième gardienne, Mylène Chavas, lors de Bordeaux-OL, alors que l’équipe était décimé par le Covid, les blessures et le départ de nombreuses cadres lors du mercato hivernal. Patrice Lair n’avait pu inscrire que 14 joueuses sur la feuille de match.

Malgré sa mise à l’écart de plusieurs jours, Patrice Lair n’aura manqué aucun match puisque la rencontre face à Guingamp a été reportée au 29 janvier en raison du nombre de joueuses indisponibles à cause du Covid-19. Le samedi 22 janvier, les Bordelaises tenteront de se rapprocher du top 5 de la D1 Arkéma face à Reims. Pour cela, Patrice Lair pourra compter sur les dernières recrues arrivées la semaine dernière: les Brésiliennes Tainara de Souza (7 sélections) et Amanda Guttieres, l’Allemande Laura Stiben et la Monténégrine Jelena Karlicic.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s